Robert Mitchum est mort

Ode aux marginaux et aux freaks, Robert Mitchum est mort raconte le périple d’un impresario véreux – Olivier Gourmet à contre emploi - et de son poulain looser et dépressif, tiraillé entre vitamines et somnifères.

34305

Le manager et son acteur de seconde zone décident de traverser l’Europe centrale à la recherche de… Robert Mitchum. Road movie décalé, film dans le film, comédie à sketches, Robert Mitchum est mort slalome entre les genres. Du coup, soit on se retrouve sur le tarmac et la virée dévie en trip bancal, décousu voire lassant. Soit on accroche totalement. Car avec ses accents kaurismakiens et ses airs de Jim Jarmusch, le film affiche un pastiche potache plutôt réussi. Avec des gueules de cinéma et un style assumé. Bref, un manifeste foutraque et déluré. 

Robert Mitchum est mort
Réalisé par Olivier Babinet et Fred Kihn (2010). Avec Olivier Gourmet, Pablo Nicomedes, Bakary Sangare – 91'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité