Rendez-vous avec les riches

C'est la crise. Mais pas pour tout le monde. Dans notre pays, 10 % des ménages sont millionnaires en dollars. Parmi eux, la crème de la crème avec ses codes, ses events et ses places to be. Enquête.

26813

En Belgique, un ménage sur dix possède un patrimoine équivalent, grosso modo, à 700.000 euros. Soit un million de dollars. Ces chiffres ont été publiés dans un rapport de Barclays Wealth qui a refait surface il y a quelques mois à la faveur d’une question parlementaire. Selon les mêmes analystes de la banque anglaise des toutes grosses fortunes, la situation va en s’améliorant puisqu’ils nous annoncent qu’en 2017, un ménage belge sur six sera millionnaire! La Belgique sera alors dans le top 10 des pays affichant la plus forte densité de ménages millionnaires…

Mais où sont-ils ces riches, avec leurs poches remplies de fric? Pas à Saint-Josse, Farciennes ou La Louvière, mais plutôt à Lasne, Knokke ou Laethem-Saint-Martin (s’ils sont flamands…). Parmi eux, il y a Philippe d.R. La cinquantaine grisonnante, l’élégance assurée, il est riche. Ça ne se voit pas nécessairement, mais il y a des signes qui ne trompent pas. Philippe a participé à l’émission A vendre ou à acheter sur RTL-TVI à l’automne dernier. Il se cherchait un coquet pied-à-terre style loft à Bruxelles, de préférence à Woluwe, et était prêt à mettre 500.000 € sur la table. Il n’a pas trouvé son bonheur sur antenne, mais nous explique, confortablement installé aux Brasseries Georges à Uccle, à quel point il devient dangereux d’habiter Waterloo. « J’y ai été trois fois home-jacké. Ma femme ne veut plus y retourner ».

Notre riche, qui a fait toute sa carrière à l’international et dans l’immobilier très haut de gamme, propriétaire par ailleurs d’une villa à Genval au bord du lac et d’une maison au Brésil, possède, il est vrai, quelques joujoux automobiles qui peuvent susciter l’envie: Ferrari et Bentley, on joue dans la classe supérieure! Philippe a son analyse de la richesse en Belgique. Il concède qu’il y a eu cette période très « bling-bling » au début des années 2000. « Puis la crise est arrivée. La richesse s’est faite plus discrète. Mais je dirais qu’aujourd’hui les plus riches ne sont pas les hautes classes supérieures, les aristos et les nobles. Ceux-là souvent se cramponnent à la barre pour conserver leurs acquis… Non, les vrais riches aujourd’hui, ce sont ceux qui ont créé des choses, les fleurons de l’industrie. »

Et ces gens sont d’une discrétion redoutable. Les familles les plus riches, invariablement depuis des années (patrimoine estimé à 13.762 millions d’euros) sont les De Spoelberch, De Mevius et Vandamme, actionnaires principaux des brasseries AB Inbev. Jamais d’interview. Silence radio. La famille Colruyt suit en second, 2.417 millions pour les fondateurs du discount en Belgique. Jeff Colruyt, actuellement à la tête de l’entreprise familiale, n’a pas donné suite non plus à nos demandes répétées d’interview. La crise a été très bénéfique pour la progression de la famille dans ce classement des grosses fortunes. En revanche, la famille Frère a reculé de la seconde à la cinquième place. Quoi qu’il en soit, les dix places du top sont toutes squattées par des industriels.

[…]

Sur le même sujet
Plus d'actualité