Que du beau monde: galanteries

Vous le fleurez, ce petit vent d’élections 2014? Léger, pour l’instant. Mais on sent poindre la bourrasque.

924477

 Et certains prennent de l’avance. Prenez Jacqueline Galant, député fédérale MR depuis 2003 et, depuis 2001, bourgmestre en titre de la chic commune de Jurbise, en région montoise. Un siège mayoral hérité de son papa, Jacques Galant, qui fut bourgmestre avant fifille (Jacques + Jacqueline, ça fait quarante ans de Galanterie à Jurbise, mais soit).

Et donc, alors que d’autres rôtissent encore sous d’autres cieux, Madame Jacqueline travaille son coup droit. En donnant des interviews à la RTBF. Notez, elle a raison de s’y prendre tôt, la Jaja: pour la première fois, le 25 mai 2014, elle devrait tirer la liste régionale libérale de Mons-Borinage, fief rouge écarlate de qui vous savez. Donc se faire remarquer. Et là, le bon plan, c’est de parler d’un truc complexe bien chaud-chaud la braise et de le ramener à une bonne grosse déclaration bien simpl(ist)e.

En mode tante Jaja dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Genre: les chômeurs, faut les foutre au travail, ces lavettes! Mais comme le Belge a compris depuis longtemps que le chômage n’est pas qu’une question de paresse, mauvais plan.

Donc autre chose. Au hasard? L’immigration. Rien de tel qu’une bonne petite immigration pour montrer à l’électorat (belge) qu’on est de son côté. Donc vas-y Jaja, trois, quatre: "Quand je me rends au parlement en passant par Anderlecht, dans certains quartiers, je ne vois plus une seule enseigne en français." Comprenez: c’est bourré d’enseignes de magasins en arabe (gros clin d’œil). Et donc, pouf!, conclusion de Madame Jacqueline: il y a "échec l’intégration à Bruxelles", qui comporte "des zones de non-droit".

Attention, je ne dis pas que l’intégration est une franche réussite. Mais disons que comme je vis non pas à Jurbise mais à Schaerbeek depuis 28 ans, j’ai appris que la réussite ou non de l’intégration, c’est un peu plus subtil que des enseignes de magasins qu’on regarde en traversant une commune pour se rendre à son travail. Mais question de se faire remarquer, c’est top, Jacqueline! D’abord l’amalgame immigration/non-droit, c’est très bon ça! Si j’osais un compliment, je dirais que c’est du Alain Desthexe, l’homme qui sait tout sur tout (économie wallonne, enseignement, délinquance et bien sûr immigration), pourvu que le sujet lui permette une déclaration bien crapoteuse. Très bien vu aussi, cette stratégie (très destexhienne) qui consiste à ne pas se faire remarquer en flinguant sa propre région (wallonne, boraine, celle où on se présente au vote), mais une autre région.

Ainsi donc, Jaja s’improvise super-analyste de l’intégration en Région bruxelloise. Maintenant que c’est fait sur l’immigration, il va falloir peaufiner avec d’autres sujets un peu hot sur lesquels on n’a aucune expertise, mais ça c’est pas grave. Pour commencer, je propose un nouveau tour de vis sur la délinquance juvénile (rabaisser la responsabilité pénale à l’âge de 10 ans?). Après, les Roms et les gitans en général: ça eut payé et ça paye toujours. Puis les curés pédophiles, ça fait longtemps. Ah oui, une bonne petite déclaration de guerre à Bart De Wever, ça fait toujours son petit effet. Et ce qui serait top, juste avant les élections, ce serait de prendre la défense de Luc Trullemans… vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité