Quand Twitter défend la culture

Nicolas Sarkozy n'est pas le seul à s'être fait laminer à coup de hashtags après avoir tenté d'étaler sa culture…

1361399

C'est le buzz du moment. Pour discréditer la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, en pleine réforme des collèges, l’ancien président a tweeté 

 

Le roman se déroule bien à cette date, mais son titre est "Quatrevingt-treize". Il ne fallait pas moins que cette (petite) imprécision, pour que la twittosphère se déchaîne autour de #TweetCommeSarko (https://twitter.com/search?q=%23TweeteCommeSarko&src=tyah), pour notre plus grand amusement.

 

Mais Sarkozy n'est pas le premier à commettre ce genre de bourde littéraire. Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat français au Tourisme et au Commerce, par ailleurs proche de Sarkozy, avait régalé la twittosphère quand, interrogé au Salon du livre sur son livre de chevet, il avait répondu: "Zadig et Voltaire (enseigne parisienne de vêtements – NDLR) C'est une leçon de vie, je m'y replonge d'ailleurs souvent." Une délicieuse brochette de détournements mêlant titres de grands classiques et marques de prêt-à-porter s'en était suivi: Ainsi parlait Zara de Nietzsche, Pour Pimkie sonne le glas d'Hemingway, Au bonheur d'Etam de Zola… 

Rassurez-vous, aux Etats-unis, ce n'est pas mieux. On se souvient par exemple que Nancy Pelosi, ancienne chef de file des Démocrates à la Chambre des Représentants, avait, elle, carrément pris l'Afrique pour… un pays. 

Une “erreur” qui vaut la célèbre réplique attribuée à notre Jean-Claude Van Damme, ressortie par le site du festival de Cannes qui s’ouvre ce mercredi. "Cannes? Non, je n’ai jamais mis les pieds en Bretagne."

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité