Quand l’horreur cartonne: 5 films d’horreur qu’il faut absolument voir

Pourquoi aimons-nous voir des films d'horreur? Et pourquoi notre époque en raffole-t-elle à ce point? Mais parce que ça soulage, pardi! Dans le cadre du dossier "Films d'horreur" dans le Moustique du 13 novembre, nous avons sélectionné les 5 films d'horreur indispensables.

979293

Nous avons tous le souvenir d'une soirée passée avec une bande d'amis à regarder un film d'horreur. D'être bien calés dans le fond du divan, une main prête à discrètement passer devant nos yeux au cas où la scène deviendrait insupportable. Et ce sans être vu, bien sûr, il ne faudrait pas non plus perdre la face devant les copains. Décriés et snobés, pratiquement disparus des écrans de cinéma dans les années nonante (où ils bénéficiaient directement de sorties en DVD), les films d'horreur ont à nouveau la cote. Avec des résultats au box-office souvent retentissants. Comme le prouvent ces nombreux exemples: Paranormal Activity, Ring, The Conjuring, Saw, Rec, Sinister, Insidious. Dès la semaine prochaine, c'est même un remake de l'effroyable Carrie écrit par Stephen King en 1974 qui sortira sur nos écrans.

Moustique propose  dans le Moustique du 13 novembre 2013 un dossier sur la folie actuelle autour du film d'horreur, son histoire…

S'il ne fallait en voir que cinq…

#1 Psychose , d'Alfred Hitchcock (1960)

L'histoire: Un jeune homme (Anthony Perkins incarnant Norman Bates) se prend pour sa mère et assassine de belles filles dans son motel. Le premier vrai film d'horreur de l'histoire du cinéma. Flippant et érotique à la fois.

La scène: Quand Janet Leigh se fait transpercer de coups de couteau sous la douche. Culte.

#2 Shining , de Stanley Kubrick (1980)

L'histoire: Le gardien d'un hôtel déserté pendant l'hiver (Jack Nicholson, démoniaque) affronte avec sa femme et son fils médium un lieu devenu cauchemardesque. D'après Stephen King encore.

La scène: Quand Nicholson, hache à la main pour trucider sa femme, passe sa tête démente à travers la porte fendue.

#3 L’exorciste , de William Friedkin (1973)

L’histoire: Un prêtre (Max von Sydow) tente de libérer une gamine possédée par le diable. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce ne sera pas une mince affaire.

La scène: Quand la gamine, en lévitation, s’enfonce un crucifix dans l’entrejambe en hurlant: "Je baise le Christ!" Terrifiant et inoubliable.

#4 REC , de Paco Plaza et Jaume Balaguero (2007)

L'histoire: Une équipe de télé, partie pour un reportage anodin, se retrouve bloquée dans un immeuble où les habitants deviennent pour le moins agressifs.

La scène: Le final du film, lorsque les héros, paniqués, sont filmés dans le noir avec une caméra infrarouge. Une scène qui clôt une longue montée d'adrénaline. Apnée garantie…

#5 Halloween: la nuit des masques , de John Carpenter (1978)

L'histoire: 15 ans après avoir assassiné sa petite sœur, le psychopathe Michael Myers s'évade de prison et revient sur les lieux de son crime. Il terrorise les ados du quartier le soir de Halloween, à commencer par la toute jeune Laurie, interprétée par Jamie Lee Curtis.

La scène: Le masque du tueur, la musique minimaliste, l'angoisse plutôt que la violence à proprement parler, la scène de l'attaque de la maison est la plus connue et la plus effrayante du film.

Sur le même sujet
Plus d'actualité