Pukkelpop: les bons plans de Moustique

Après les records de fréquentation à Rock Werchter, à Tomorrow Land, aux Ardentes et à Dour, le Pukkelpop confirme l'engouement des Belges pour les festivals de musique en plein air avec un sold-out annoncé plus de trois semaines avant le début des hostilités.

Pukkelpop: les bons plans de <i>Moustique</i>

Mieux encore: les deux premières journées (avec Foo Fighters et Eminem) affichent complet depuis le mois de juin. En caricaturant un peu, le Pukkelpop, c'est un Werchter plus alternatif, un Dour plus mainstream et un statut de pionnier pour sa volonté de diversification, l'éclatement de ses scènes et le soin apporté au confort du public.

Entre des concerts exclusifs et des découvertes d'artistes qui font l'actualité à la rentrée, le jeune public peut voir des films, assister à des stand-up comedies, se faire relooker gratos et chillersur un site toujours décoré avec originalité. Hormis le reggae, tous les genres musicaux y sont représentés sur huit scènes et en trois jours. Et nous, on aime ça car on peut se reposer le dimanche avant de raconter nos souvenirs aux collègues de bureau.

Foo FightersJeudi 18, 23h
Dave Grohl et sa bande ont livré un disque brut de décoffrage, "Wasting Light", septième album des Foo Fighters enregistré dans le garage de la villa californienne de leur leader. Alors qu'il n'a pas la réputation de se la péter, Grohl vient d'affirmer au magazine Rolling Stone: "Depuis le début de cette tournée, on n'a pas donné un mauvais concert. Pas un seul. Et ça ne nous arrivera pas parce que nous n'avons jamais été aussi forts sur scène." On le croit sur parole.

EminemVendredi 19, 22h05
C'est sans doute le plus beau coup de l'été. Le rappeur de Detroit n'a plus joué en Belgique depuis dix ans et il s'agit d'une exclusivité pour le continent européen. Paru en 2010, le bien nommé "Recovery" a remis en selle The Real Slim Shady qui annonce un concert en forme de best of. Ça va jumper à Kiewit.

Wu LyfVendredi 19, 18h45
Le jeune collectif anglais cultive le buzz et entretient la hype: refus d'interview, slogans mystérieux sur son site officiel et, comme toute nouvelle formation de Manchester qui se respecte, phrases arrogantes du style "Wu Lyf est plus qu'un groupe de rock, un peu comme le FC Barcelone qui est plus qu'un club de foot". N'empêche, leur premier album "Go Tell Fire To The Mountain" est plutôt réussi. "Imaginez un MGMT dans sa phase psyché, croisant les guitares sous ecstasy de Stone Roses et la voix du Tom Waits des débuts", écrivions-nous à sa sortie au printemps dernier. Tout ça donne envie de les voir.

The HorrorsSamedi 20, 16h40
Deux ans après s'être pris les pieds dans le tapis avec "Primary Colors", la formation anglaise croise les influences les plus improbables sur "Skying", un troisième album d'une densité rare. The Horrors y recycle le goth/rock de Bauhaus, le garage metal, le shoegazing ou encore la cold wave d'Echo And The Bunnymen sur une collection de chansons imparables.

dEUSSamedi 20, 19h35
Bizarre, bizarre. Pour son seul concert belge de l'été, dEUS ne joue que soixante minutes et est programmé à 19h30 sans avoir, donc, le statut de tête d'affiche. Mais une heure de show, c'est déjà suffisant pour nous dévoiler tout leur album "Keep Your Close" attendu pour le 19 septembre. On peut en rêver…

Sur le même sujet
Plus d'actualité