Poubelle la vie

Rayon sottises locales, c’était un festival, cette semaine! Avec d’abord un top de l’obsession ethno-identitaire nordiste. Jan Peumans est président (N-VA) du Parlement flamand.

872037

Jan, pour faire vivre les locaux du Vlaams Rad à Brussel, organise une exposition de bande dessinée. Et attention, rien que des chefs-d’œuvre! Parmi eux, une planche des Cités obscures de Benoît Peeters et François Schuiten. Donc bien. Ah mais non, pas bien!

Sur cette planche, il y a un phylactère en… français! Arrrggg! Peeters est de nationalité française et Schuiten, lui, c’est encore pire: il est belge francophone! Et ces deux salauds ont le culot de faire leurs BD reconnues dans le monde entier en… français! Arrrggg! Avec des phylactères en… français! Arrrggg!

Naturellement, Jan s’en émeut. Pour son porte-parole, cette vive émotion relève de l’évidence: "Nous ne pouvions tout de même pas laisser un texte en français au Parlement flamand!" Ben non. Problème: Jan ne pouvait pas faire effacer ces horreurs sur une planche originale. Ben non. Mais d’un autre côté, Jan ne pouvait pas laisser contaminer le bon peuple flamand avec cette espèce de coronavirus linguistique! Ben non.

Donc Jan a trouvé une solution: dans la brochure explicative de l’expo, le contenu du phylactère est gommé. Blanc. Donc les visiteurs de l’expo ne ramèneront pas le virus chez eux, en sainte terre de Flandre. C’est déjà ça. Cela dit, Jan, il reste pas mal de boulot. Un exemple parmi des centaines, voire des milliers: à la KUL de Leuven (comme dans d’autres universités flamandes), il existe une faculté "romane", où on étudie donc des langues comme l’espagnol, l’italien et le… français! Arrrggg! Et dans ces facultés "romanes", il y a plein de livres écrits en… français. Arrrggg! Pire: dans des bibliothèques publiques flamandes, au rayon "langues étrangères", il y a des bouquins en… français. Arrrggg! Il est temps d’agir contre toutes ces saletés qui gangrènent la Flandre!

L’autre top identitaire est bruxello-bruxellois. Un journaliste français (Jean Quatremer) commet un article dans son journal (Libé) sur notre capitale chérie: "Bruxelles pas belle" (référence à Bruxelles ma belle de Dick Annegarn). Il écrit que la capitale (de l’Europe, notamment) est sale, parfois moche, constamment en travaux, embouteillée, etc. Bruxelles, quoi!

Et donc Jean est trucidé sur les forums, par des politiques locaux et dans la presse. Mention spéciale à la DéHache, comme souvent, pour son édito "Casse-toi, p’tit con!". Alors, Jean, tu dois comprendre ceci: t’es français et ça ne fait que 24 ans que tu vis à Bruxelles. Donc tu ne peux pas savoir, bordel!

Moi non plus: je suis wallon et ça ne fait jamais que 28 ans que j’y habite. Et donc, de ce fait, je n’ai pas le droit d’écrire que Bruxelles c’est vraiment "Poubelle la vie", que la congestion automobile y est insupportable, les rues défoncées, l’urbanisme fantomatique, que des quartiers sont des zones de non-droit, qu’il est impossible d’avoir une politique de ville globale tant qu’elle est organisée en baronnies sous-locales et qu’il existe même un terme utilisé par tous les urbanistes pour désigner le fait de bousiller son patrimoine architectural: la "bruxellisation". Tu n’es pas bruxellois pur jus de naissance. Moi non plus. Alors camembert. On n’a pas d’avis.

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité