Possessions

Les faits divers ont plus que jamais la cote au cinéma. Après Outreau et Omar Raddad (et en attendant le prochain Joachim Lafosse inspiré de l'affaire Lhermitte), Eric Guirado (Le fils de l'épicier) s'attaque à la tuerie du Grand-Bornand en Haute-Savoie, dans laquelle un promoteur immobilier, sa femme et ses enfants ont trouvé la mort en 2003.

325071

Placé du point de vue du meurtrier (Jérémie Renier absolument formidable en beauf fan de tuning), le film tente de remonter à la source de l'impulsion criminelle, pour cerner les motivations d'un tel acte. Pari réussi. Puisque l'on comprend avec un effroi grandissant, comment l'envie (qui se mue rapidement en haine) a pu motiver un couple frustré à éliminer ses propriétaires aisés.

Construit autour de l'opposition (de classe, mais aussi de race) de ces deux couples génialement interprétés (Alexandra Lamy fantastique en bourgeoise décontractée et Julie Depardieu parfaite en Marilyn du pauvre qui se rêve princesse), le film évite la reconstitution fastidieuse et nous livre une vraie mise à nu de l'âme humaine, dans ses plus bas ressorts. À voir. – J.G.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

Possessions
Réalisé par Eric Guirado (2012). Avec Jérémie Renier, Julie Depardieu, Alexandra Lamy et Lucien Jean-Baptiste – 98'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité