Pink Floyd: Une autre brique dans le mur

Réédition en version ultime (avec cascade de bonus) de "The Wall", chef-d'œuvre freudien de Pink Floyd. Edifiant.

318831

Avec le succès mondial de son album "The Dark Side Of The Moon", en 1976, Pink Floyd devient un groupe pour les masses se produisant dans les stades et accumulant tous les clichés du rock. Lors d'un concert à Montréal en juillet 1977, Roger Waters, bassiste du Floyd, est tellement excédé par l'attitude hystérique du public qu'il crache sur un fan. Le soir, revenant sur l'incident avec son manager et un ami psychiatre, il évoque l'image d'un mur de briques se dressant entre le groupe et l'assistance. "Us and them…" L'idée prend forme et débouche en novembre 1979 sur "The Wall", un double album conceptuel dont la construction dramatique tient plus de l'opéra que du rock.

Mêlant références autobiographiques (la mort de son père à la guerre, une mère protectrice, des profs tortionnaires), visions schizophréniques (les concerts rock se transformant en messes totalitaires) et réflexions freudiennes, "The Wall" est sans doute la thérapie qui a rapporté le plus à son patient. Par son propos et sa musique, l'album reste d'une pertinence inouïe en 2012. Il n'y a qu'à écouter les derniers albums de Radiohead, d'Animal Collective, des Battles pour se rendre compte de son influence. On l'oublie aussi, mais avec son refrain "We don't need no education", le single Another Brick In The Wall part II a été un hymne scandé dans tous les lycées au même titre que le sera trente ans plus tard le Smell Like Teen Spirit de Nirvana.

Numéro un dans vingt pays (dont la Belgique) et écoulé à plus de 40 millions d'exemplaires, "The Wall" est réédité aujourd'hui dans une version ultime. Au double album original remastérisé, s'ajoutent deux CD live captés en 1980, un DVD abritant un passionnant documentaire et pas moins de deux heures de démos, inédits, répétitions et autre work in progress. Sans compter les livrets photos, les croquis et même les billes à jouer "The Wall"… Avec le recul, les membres du groupe ont l'honnêteté de reconnaître que le Pink Floyd qui a accouché de "The Wall" incarnait à la perfection tout ce que leurs chansons dénonçaient alors: l'incommunicabilité, la paranoïa, les crises d'ego.

Pink Floyd
The Wall Immersion (coffret 6 CD + 1 DVD)
EMI/Virgin

Sur le même sujet
Plus d'actualité