PiaS Nites: Les immanquables de Moustique

Le label bruxellois à la renommée internationale présente sa collection 2013 tendance électro/rock. Chaud devant!

784021

Play It Again Sam, le label indépendant qui entend toujours "expérimenter la musique différemment", n’a eu besoin que d’une poignée d’éditions pour imposer ses PiaS Nites, tant en Belgique qu’en France, aux Pays-Bas ou en Irlande.

Chez nous, ça se passe toujours à Tour & Taxis sur le principe de deux soirées thématiques: électro le vendredi 15 et pop/rock le samedi 16. Pour l’affiche complète et les horaires, nous vous renvoyons au site www.piasnites.com. Nous préférons mettre en exergue les immanquables de la rédaction de Moustique, partenaire incontournable et privilégié de cet événement.

Balthazar

Si les martiens devaient débarquer sur la planète Terre pour écouter le meilleur de la pop belge, on leur filerait sans hésiter un exemplaire du dernier album de Balthazar. Sorti fin 2012, "Rats" sent l’or, la myrrhe et l’encens. Véritable merveille dans les oreilles, le disque des Courtraisiens se porte au chevet d’une musique éternelle.

Quelque part entre Leonard Cohen et Lee Hazlewood, les chansons de Balthazar réinventent les mélodies du passé pour s’imposer dans la modernité. "C’est vrai qu’on s’est replongé dans les sixties pendant les sessions d’enregistrement", acquiesce Maarten Devoldere, un des deux chefs d’orchestre du quintette. "On a écouté les grands classiques: Serge Gainsbourg, David Axelrod ou le Velvet Underground".

En dépit de ces références historiques, Balthazar ne tombe jamais dans l’exercice de style rétro. Bordées de cuivres, rehaussées de cordes, leurs chansons s’appuient sur des arrangements élégants. Véritable clef de voûte du projet, ce raffinement extrême leur a ouvert la voie qui mène tout en haut, dans la cour des grands.

Souvent comparé aux Last Shadow Puppets d’Alex Turner (Arctic Monkeys), Balthazar a également sillonné l’Europe aux côtés de dEUS. "C’était étrange", remarque le deuxième homme fort de la formation, Jinte Deprez. "Tout d’un coup, on partageait l’affiche avec les héros de notre adolescence. On a grandi avec dEUS. Aujourd’hui, on les côtoie. Ce sont devenus des amis. On a appris beaucoup à leur contact. Si on peut maintenant se permettre une tournée européenne sous notre propre nom, c’est en partie grâce à cette expérience acquise en compagnie de dEUS." C’est surtout grâce à des morceaux inoubliables (The Oldest of Sisters, Lion’s Mouth, Listen Up), des titres aux reflets mélancoliques qui, désormais, brillent bien au-delà de nos frontières. Le meilleur groupe belge live du moment avec BRNS. A ne pas rater.

Samedi 16/10, 22h10.

 

Alt-J

Sensation anglaise de l’année écoulée et lauréat du prestigieux Mercury Prize, Alt-J profite du succès mainstream de son album "An Awesome Wave" pour jouer les prolongations sur scène. Réunis dans les couloirs de l’université de Leeds, ces anciens étudiants en Arts et Lettres partagent de toute évidence un intérêt pour les détournements et les messages cachés. Outre leur nom -clin d’œil aux utilisateurs de Mac tentant laborieusement de maîtriser leurs raccourcies clavier-, on notera leur obsession pour les jeux de mots, les visuels à double sens ou encore les références filigranées à des œuvres littéraires ou cinématographiques (la chanson Matilda qui renvoie au personnage incarné par Natalie Portman dans le Léon de Luc Besson).

Musicalement, cet esprit ludique et mystérieux transparaît tout au long de "An Awesome Wave". A la frontière du folk, de la pop indie, de la new-wave et de l’afro-beat, leurs mélodies cherchent constamment la rupture, s’amusent des accidents et ne s’embarrassent pas d’un univers bien défini. Même si nous n’avions été quelque peu déçus par la trop grande propreté de leur prestation au Pukkelpop, c’est le groupe à voir aux PiaS Nites avec Balthazar.

Samedi 16/2 à 23h40

 

Agoria

Introduit en 2002 comme le "nouveau Laurent Garnier", Sébastien Devaud, alias Agoria, conjugue positive attitude et imposants mixes aériens. Son truc à lui, c’est de repenser les codes de la techno pour en sortir des bombes tantôt planantes, tantôt pratiquement pop. Prince du mix des genres, le Lyonnais ne se prive pas pour insuffler l’énergie de la house américaine à la tranquillité de la minimale allemande pour en produire des petits miracles.  Boosté par le succès de son dernier album "Impermanence", production ultra-fluide aux accents quasi kraftwerkiens, Agoria revient avec Forms, un set impressionnant qu’il avait déjà présenté à Dour l’été dernier. Ça va faire du bien sur le dancefloor!

Vendredi 15/2, 22h15.

The Magician

DJ, producteur remixeur… Stephan Fasano, alias The Magician, transforme tout en or d’un coup de baguette! Originaire de Sambreville, il a fait ses débuts comme DJ à l’âge de 8 ans, a été résident au Fuse eu Dirty Dancing et a créé le projet Aeroplane qu’il a pourtant très vite quitté. Ses remixes pour Sam Sparro (Happiness), Yuksek, Sébastien Tellier et surtout Lykke Li (I Follow Rivers) ont contribué à sa réputation internationale. Ses DJ sets réussissent à être novateurs tout en fédérant les tribus.

Vendredi 15, 01h.

Jason Lytle

Après la tournée de reformation de son groupe, qui est passée par le Pukkelpop en août dernier, Jason Lytle s’est lancé en solo avec l’épatant "Dept. Of Disappearance". Les fans de la première heure ne seront pas déçus puisqu’on retrouve sur cet album les mêmes velléités pop  que sur les classiques de Grandaddy: des refrains évoquant les Beach Boys, de petites touches indie, un songwriting espiègle, une démarche artisanale et un sens toujours raffiné de la concision. Le vétéran de la soirée mais avec de l’élixir de jouvence sous son éternelle casquette.

Les piaS Nites, c’est aussi…

> Une scène surprise le samedi 16 avec six artistes qui se produiront dans une formule intimiste. Le nom d’une jolie  pianiste belge qui joue sur un ballon est notamment cité… Mais chut, on ne vous a rien dit.
> Un music speed datingpour présenter votre projet musical à des directeurs artistiques.
> Des auto-tamponneuses et des jeux vidéos vintage…
> Un PiaS Shop avec des vinyles à tirage limité, des CD et du merchandising…
> Un parking et des vestiaires gratuits.

 

Les 15 et 16/2, Tour & Taxis, Bruxelles. 33€ (vendredi), 26€ (samedi). Combi: 50€. piasnites.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité