Philippe Moureaux: « J’ai voulu frapper les esprits, peut-être un peu trop fort… »

La RTBF fait-elle dans la propagande à la Goebbels? Le bourgmestre de Molenbeek regrette sa comparaison malheureuse. Mais pour le reste...

345709

Le 11 avril, un reportage de Questions à la une sur la RTBF interrogeait: faut-il craindre la montée de l’islam en Belgique? Dans la foulée, Philippe Moureaux, inamovible bourgmestre de la très très métissée commune de Molenbeek, avait comparé les méthodes utilisées par le journaliste, Frédéric Deborsu, à celles de Joseph Goebbels, grande maître ès propagande du régime nazi. Scandale! Une semaine de remous, condamnation et critiques à son endroit plus tard, le vice-président du PS tente de se justifier, sans rien renier… Moureaux par Moureaux, ou la solitude du gardien de but au moment du penalty.

Avez-vous vraiment vu l’entièreté du reportage de Frédéric Deborsu?
Philippe Moureaux – Oui, en deux fois. J’ai d’abord vu la fin du sujet sur l’islam. Mon entourage m’a ensuite averti du travers caricatural du début du programme que j’ai alors regardé dans son entièreté.

Dans la séquence consacrée au marché de Molenbeek, on voit "une" musulmane portant un niqab. "Une", est-ce caricatural?
Oui! Ça donne l’impression qu’on laisse tout faire à Molenbeek, même si cette musulmane était la seule dans le marché à être voilée intégralement.

Oui, mais c’est la réalité. Le journaliste n’a pas inventé cette femme. Comment pouvez-vous dire que cette réalité est caricaturale?
C’est caricatural, parce qu’à moi aussi, il m’arrive comme à M. Deborsu de croiser "une" musulmane complètement voilée et dans ce cas, je fais immédiatement dresser un procès-verbal par la police. Ce qui est caricatural, c’est de ne pas signaler que nous réagissons contre les quelques cas rencontrés. Parce qu’il s’agit en tout état de cause de quelques individus, d’ailleurs M. Deborsu a juste filmé "une" femme intégralement voilée. Et à qui demande-t-il son avis par rapport à cette femme? A moi qui aurais pu expliquer que des cas se présentent et que nous réagissons? Non, à un islamophobe quasi professionnel…

Vous parlez du député Alain Destexhe (MR), qui ne faisait que pointer qu'être intégralement voilée dans un lieu aussi public qu’un marché, c’était s’exclure des rapports humains. Vous n’êtes pas d’accord avec ça?
Je suis tellement d’accord que j’ai été le premier à faire voter un règlement communal pour interdire cela… Qu’est-ce que ça veut dire, ça? On présente ma commune comme "tolérant" ce genre de choses alors que c’est tout le contraire! L’immense majorité des habitants de Molenbeek sont des gens pacifistes, ouverts. On a des artistes, des médecins, des avocats, des enseignants, des commerçants, des ouvriers, des chômeurs comme malheureusement partout, des gens qui vivent normalement, qui élèvent leurs enfants. Et on vient nous présenter "une" musulmane voilée! Ce n’est pas un reportage sur l’islam, c’est une émission qui vise à exacerber les tensions!

Mais le reportage présentait des artistes, humoristes, élus et des lieux de culte musulmans qui prêchaient le dialogue et la tolérance intercommunautaires…
Vous ne connaissez pas la télévision? On fait intervenir une ou deux minutes des figures "positives" pour faire valoir ce qui vient ou ce qui précède. Exemple, ce prêche à Anderlecht qui condamnait la Journée internationale de la femme sous prétexte, entre autres, que c’était soi-disant une fête juive. Un prêche totalement scandaleux. Mais le reportage a parlé de ça pendant 20 minutes alors que c’est ultra-minoritaire dans le paysage musulman. C’est totalement déséquilibré.

Mais pourquoi? Parce que M. Deborsu est raciste ou islamophobe?
Je ne dis pas ça. Il y a probablement deux raisons. La première est la recherche d'audience et la deuxième, c’est un mouvement général, en France, dans le monde occidental en général, qui consiste à stigmatiser la population musulmane. Dans la veine de ce que fait Sarkozy qui croit régler les problèmes socioéconomiques en tapant sur les immigrés. Cette émission, c’est du Sarkozy, pour ne pas dire du pur Le Pen.

[…]

Jusqu’où iriez-vous dans les concessions à l’islam?
Même si une pétition de tous mes administrés me demandait des concessions à la charia: je dirais "jamais". Piscine non mixte? Pas question. J’ai déjà refusé de nombreuses fois cette demande pour le bassin de natation de Molenbeek. La viande halal dans les écoles: pourquoi pas tant qu’on garantit un choix. Pour les employées communales voilées, nous avons une position nuancée: à la Maison communale, il n’y en a pas. Dans les annexes de la commune, si. Dans les écoles communales: pas de voile sauf les professeurs de religion musulmane. En fait, mon principe est simple, il ne faut rien imposer.

Sur le même sujet
Plus d'actualité