Philippe après Albert: C’est bien parti… (le 21 juillet en vidéos)

Abdication, prestation de serment, défilé militaire, bal national... Dans ces pages, le film du week-end noir-jaune-rouge le plus réussi de ces vingt dernières années. Comme un coup de fouet donné à ceux qui croient encore en ce pays.

908091

La der des ders: Samedi 20 juillet, 13 h.

Le visage un peu marqué par la fatigue (une semaine de joyeuses sorties, ça laisse des traces), Albert II prononce son dernier discours de fête nationale.

Sire, papa 19h30.

"Sire, papa, avec émotion nous fêtons votre fin de règne." Le concert prélude à la fête nationale du Palais des Beaux-Arts, organisé au départ pour les 20 ans de règne d'Albert, permet à Philippe de prononcer un petit discours pas si anodin.

 

Blindées, les Marolles

21 h. Organisé pour la première fois pour les dix ans de règne d'Albert, le bal national fait le plein. On parle de plus de 12.000 personnes place du Jeu de Balle, dans les Marolles, pour assister aux concerts du Grand Jojo, de Lio, Sandra Kim…

 

Albert et Paola, dernière

Dimanche 21 juillet, 9 h. Traditionnel Te Deum organisé à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule. L'occasion, pour certains commentateurs, de s'interroger à nouveau sur la pertinence de cet événement religieux à l'entame d'une journée de festivités officielles.

 

L'abdication, et un gros kiss

10h30. Dans la salle du trône du palais royal, Albert II prononce son ultime discours – d'abdication – devant les différents gouvernements, les ministres d'Etat, les gouverneurs, la magistrature, les grandes familles aristocratiques du pays… Emotion sourde.

Un serment sans fausse note

11h30. Dans un Parlement plein comme un œuf, le président de la Chambre, André Flahaut, lit à son tour l'acte d'abdication du roi devant les Chambres réunies, et les membres des parlements des entitées fédérées.

La photo, mais pas le baiser

13h00. Juste à l'heure d'ouverture des JT – ça c'est de la com' -, Philippe et Mathilde apparaissent au balcon du palais royal, rejoints par leurs enfants puis le reste de la famille. La photo devrait finir sur beaucoup de cheminées ou de boîtes de biscuits. Longues acclamations d'une foule qui grandit d'heure en heure.

La colonne, mais après…

14h10. A la colonne du Congrès, hommage du nouveau roi au soldat inconnu en présence des anciens combattants, 60 ans après la fin de la guerre de Corée.

Bon petit soldat

16h10. Hyper-concentré, Philippe procède en véhicule blindé à la revue des troupes qui participent au défilé militaire, avant de rejoindre sa famille installée dans la tribune devant le palais.

La foule, encore

19h25. Après s'être changés – costard-cravate et robe légère -, Philippe et Mathilde assistent aux festivités qui se déroulent au Parc royal. Immense bain de foule, encore…

 

Le bel imprévu

22h15. Juste avant un son et lumière/feu d'artifice d'anthologie – trente minutes de toute beauté mais forcément pas gratuites gratuites -, retour au balcon du palais.

 

Dossier complet de 12 pages dans le Moustique du 24 juillet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité