Paul McCartney – Kisses On The Bottom

Ce disque aurait pu sortir à la Noël mais, jeune marié, McCartney en fait un disque de Saint-Valentin.

222742

Plus curieux que jamais, après des expériences indie, ambient et même classiques, l’ex-Beatles replonge dans les chansons de son enfance, ces standards du répertoire américain que son pianiste de père jouait dans les années 30 et 40. Une idée exploitée jusqu’à la corde par Rod Stewart et bien d’autres que Sir Paul en a plusieurs fois repoussé la réalisation.

La rencontre avec le producteur Tony Lipuma et la participation active de Diana Krall au poste de pianiste-chef d’orchestre l'ont finalement décidé. Le titre vient des paroles de la chanson I'm Gonna Sit Right Down And Write Myself A Letter qui ouvre l’album.

Easy listening, dans le sens noble du terme, plus que jazz, "Kisses On The Bottom" aligne des standards oubliés et, exercice de style assez convaincant, deux chansons composées récemment – My Valentine et Only Our Hearts. Le musicien explique que ce répertoire, profondément ancré dans sa mémoire, a sans doute contribué à faire des Beatles un groupe si particulier. En cela, "Kisses On The Bottom" est à considérer comme un témoignage historiographique.

Le 28 mars au SportPaleis.

 

 

Paul McCartney
Kisses On The Bottom
Universal

Sur le même sujet
Plus d'actualité