Pattinson est à Cannes !

Et si on voulait être précis, on dirait même, Pattinson est à Cannes deux fois. En effet l'acteur britannique révélé par la saga Twilight, sera à deux reprises hôte de marque du festival. Et c'est rien de le dire car ici, sur la Croisette, on parle beaucoup du sujet. Le garçon est arrivé cette nuit à l'aéroport de Nice et tout le monde cherche à le croiser.

1104438

C'est que le garçon est fascinant. Physique du genre avantageux, il opère en ce moment, comme son ex petite amie Kristen Stewart, un joli virage vers un cinéma "plus respectable" (on l'a vu notamment à l'affiche de Cosmopolis de David Cronenberg l'an dernier en compétition). Et cette année, c'est donc à deux reprises qu'il fera l'actualité du festival.
 
Aujourd'hui tout d'abord avec The Rover que nous avons vu. Un western légèrement post apocalyptique perdu au milieu d'une Australie paumée. L'histoire? Un type très fâché parce qu'on lui a volé sa voiture se lance à la poursuite de ses voleurs. Sauf que ceux-ci ne sont pas une bande de tendres, ce qui lui posera du coup certains petits problèmes. Et si esthétiquement, le film fait bien plus que tenir la route (notamment une magnifique scène de voitures, filmée comme une cavalcade) il ne raconte finalement pas grand chose. Or, sur la Croisette aujourd'hui, les critiques positives fusent… Ce n'est malheureusement pas notre avis. Car derrière cette jolie forme, on ne comprend pas vraiment le but de ce film de fin du monde, pourtant magnifiquement tenu par ses deux acteurs principaux (Guy Pearce barbu et Pattinson). Un conseil? revoyez par contre un autre film du réalisateur David Michod, le surprenant Animal Kingdom…
 
Outre ce The Rover, le beau Pattinson sera également à l'affiche de Maps to the Stars, le nouveau Cronenberg (donc il devient peu à peu la nouvelle égérie), probable brulot à l'encontre de Hollywood dont la bande annonce à déjà fait couler beaucoup d'encre. Pourquoi? Parce qu'on y voit Pattinson dans une scène de sexe crue comme il faut avec Julianne Moore. Une scène dont il a récemment parlé à nos collègues de Première: "Cette scène avec Julianne Moore était tellement drôle. D'autant qu'on venait à peine de se rencontrer lorsqu'on l'a tournée. Je revois Julianne avant qu'on tourne la scène. Elle me donnait des conseils: “Continue à choisir des projets classieux et à faire des films intelligents” Et soudain, David dit “Action!” et on se met à baiser comme des bêtes dans la voiture. Super classe en effet…En plus il faisait une chaleur d'enfer. Je transpirais comme un malade et de grosses gouttes perlaient sur mon front. Je me suis demandé si je n'étais pas en train de faire un infarctus (…) J'étais essoufflé, complètement trempé, elle, pas du tout».

Sur le même sujet
Plus d'actualité