Patti Smith: Une légende bien vivante aux Ardentes

Le festival Les Ardentes a vécu un des plus grands moments de sa -jeune- histoire avec la prestation éblouissante de Patti Smith ce jeudi soir. 

428195

La poétesse rock a réussi à fédérer tous les publics avec son sourire, sa voix toujours intacte, sa sagesse peace et ses brûlots livrés pendant une heure d'une musicalité intense où plus rien d'autre ne comptait. 

Dès les premières notes de Dancing Barefoot, nous avons compris qu'il allait se passer quelque chose de spécial, un peu comme avec Pearl Jam à Werchter voici une semaine. Oui, ce petit quelque chose de spécial qui transforme un concert, attendu certes, en communion. 

Complice, généreuse, n'hésitant pas à aller se "frotter" aux premiers rangs ou à tendre le poing pour souligner sa prose conscientisée, Patti Smith a la forme physique pour jouer tous ses morceaux dans une urgence brute.

Elle a le charisme qui lui permet de magnétiser la foule sans jamais en faire de trop et l'intelligence fine pour équilibrer son répertoire.  De son denier album "Banga", elle extrait  notamment l'aboyante plage titulaire, le single April Fool ainsi que Fuji-San, et son délire de guitares blues.

Côté classiques, c'est pas mal non plus avec Dancing Barefoot,  Pissing In A River, le magnifique Because The Night que lui a offert Bruce Springsteen, ou encore l'explosif Gloria servi en apothéose d'une prestation où le fidèle et toujours fringuant Lenny Kaye a excellé dans ses solos.  Magique. Elle aurait mérité un rappel, son vaillant public aussi.

 PS. Spéciale dédicace à Kathia  Mahieu pour nous avoir fait dédicacer par Patti Smith notre édition deluxe de "Banga". Et spéciale dédicace à Marc Sterkendries pour l'avoir amenée dans notre studio photo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité