Pater

Un réalisateur (Alain Cavalier - Thérèse) et un acteur (Vincent Lindon) font joujou avec le cinéma. Et s’amusent à faire comme s’ils étaient président et Premier ministre.

36858

Rapidement, le vrai et le faux se mélangent à la vie, aux proches, aux comédiens et non-comédiens. Mais en brouillant sans cesse les pistes entre documentaire et fiction, les chiens fous semblent aussi perdus que nous.

L’exercice est louable, mais la structure – trop aléatoire, voire incompréhensible pour le spectateur lambda – agace et déroute. Prétention artistique, fourre-tout gratuit ou vaste trou noir? Cet ovni cinématographique suinte surtout le délire ennuyeux et imperméable. Il ne nous a, en tout cas, pas convaincu. 

Pater
Réalisé par et avec Alain Cavalier, Vincent Lindon (2010) – 105′.

Sur le même sujet
Plus d'actualité