On a partagé le divan avec Jean Barbera – Making of –

Dès ce mercredi 11 septembre, Jean Barbera partagera "la Folle route "avec Vincent McDoom et Magloire. Cette traversée de la France enregistrée en 2009 et (re)diffusée sur Plug était l'occasion de rencontrer cet "ovni" télévisuel.

Marie Frankinet raconte le making-of de la rencontre. Evocation.

939707

Toute la rédaction m'a chambrée pendant une semaine, le sourire en coin, à coups de "Il faut avoir fait Jean Barbera une fois dans sa vie. Ça va être un sacré moment"… C'est donc un peu mi-flippée, mi-motivée que j'ai rencontré notre énergumène.

En temps normal, "J'ai regardé la télé avec…" se fait à domicile, chez la personnalité. Mais dès les premiers échanges téléphoniques avec Jean Barbera, la tâche se complique. L'homme de 36 ans, heureux de participer à cette "série", habite chez ses parents à Charleroi. Mais pas question de déranger la sphère familiale. Finalement, le présentateur accepte de venir à Bruxelles pour commenter les programmes du petit écran. A la condition que l'entretien se passe à l'heure de Secret Story, son deuxième programme favori!

Autre problème: comme l'animateur n'a pas le permis et ne se repère pas trop dans la capitale, c'est une connaissance du Kings of Comedy qui le conduit gentiment au lieu de rendez-vous. Ultra-souriant, il se prête à la séance photo avec plaisir, non sans s'être regardé une petite dizaine de fois dans le miroir "pour être sûr que tout est O.K.". Un de ses proches viendra le rechercher: "Parce que je ne pourrais pas trouver la gare".

Ce qu'il a dit

"Je ne pars pas en vacances. J'ai trop peur de rater une émission."

"J'ai trois mille cassettes et cinq magnétoscopes."

"Philippe Risoli, c'est mon Claude François à moi."

Sur le même sujet
Plus d'actualité