Ozark Henry – Stay Gold

Bercé par le vent du littoral, Piet Goddaer retrouve toutes ses sensations.

858891

"Stay Gold", le titre du nouvel album d’Ozark Henry, puise son origine dans les pages de "The Outsiders", un roman adapté à l’écran par Francis Ford Coppola. "C’est l’histoire de deux jeunes qui prennent le mauvais chemin", raconte le grand Piet Goddaer comme pour planter le décor de son disque.

"D’une certaine façon, ils ont raté leur vie. Mais à la fin, ils réalisent qu’ils se sont trompés…" En filigrane de cette fiction, il y a une part de réalité: Ozark Henry s’est un peu égaré sur les sentiers du succès. "Quand j’ai commencé, ma démarche était artisanale. Avec le temps, j’ai ouvert mon univers à d’autres personnes. A un moment, j’ai réalisé que j’étais paumé. J’ai ressenti le besoin de reprendre mon destin en main."

Pour se retrouver, l’artiste s’est installé à Oostduinkerke, sur la côte belge. "C’est un endroit que je connais bien. J’ai grandi là-bas. Pour moi, y habiter, c’est une seconde jeunesse. Et puis, il y a la mer. La présence de l’eau me rassure, elle me procure un sentiment de tranquillité." Apaisé, Ozark Henry s’est donc enfermé chez lui avec la volonté de renouer avec ses grandes réussites (les albums "Birthmarks" et "The Soft Machine").

"A mes débuts, je travaillais toujours à la maison", explique le chanteur. "Par la suite, je suis allé en studio. Mais je n’aimais pas être coincé entre quatre murs, ne pas voir la lumière du jour. Quand je suis dans mon salon, je n’ai pas l’impression de travailler."

Pourtant, sur "Stay Gold", Ozark Henry est au four et au moulin. Ecriture, composition, arrangement, production, il joue également de tous les instruments. "J’ai aussi réalisé la pochette et les clips vidéo de l’album", surenchérit l’intéressé.

Œuvre personnelle et sophistiquée, la musique d’Ozark Henry se partage ici entre sa passion pour les mélodies radiophoniques (I’m Your Sacrifice) et son amour pour les compositions instrumentales (Juguetes Del Viento). Disque authentique et jamais opportuniste, "Stay Gold" recolle avec les aspirations de son auteur, homme libre et libéré.

 

 

Le 23/5 à l’AB, le 18/7 aux Francofolies de Spa.

Ozark Henry
Stay Gold
Emi

Sur le même sujet
Plus d'actualité