Orelsan – Le chant des sirènes

En 2009, Aurélien Cotentin frôla de justesse la castration médiatique en froissant avec son titre Sale pute.

64842

Depuis lors, le rappeur de Caen a (relativement bien) digéré l’épisode et profite de ce second album pour asseoir son statut de rappeur atypique.

Sous le masque de son alter ego Raelsan, il se permet de plomber à peu près tout ce qui bouge, des pièges du show-business aux désillusions du provincial en passant par les déboires sentimentaux, avant d’achever le carnage en beauté (Suicide social). Grâce à sa plume affûtée, son regard décalé et son refus des clichés, Orelsan se place au-dessus de la mêlée.- G.P.

 

 

Orelsan
Le chant des sirènes
Wagram

Sur le même sujet
Plus d'actualité