Only God Forgives

Ne cachons pas notre enthousiasme. Nous étions excités comme des gamins à l'idée de découvrir ce que la paire gagnante de Drive nous réservait cette fois.

867387

La bande-annonce nous avait mis l'eau à la bouche. Tout autant que cette photo de Ryan Gosling le visage ensanglanté après une sévère correction. Une fois le film vu, bonne nouvelle, notre enthousiasme est intact. Car s'il remet en scène un Ryan Gosling aussi lent et mutique que dans Drive, et s'il joue encore sur de soudains accès de violence, Nicolas Winding Refn signe un film très différent. Et non moins jouissif.

L'histoire. Julian (Ryan Gosling) vit à Bangkok où il dirige avec son frère un club de boxe thaïe, qui n'est en fait qu'une façade pour faciliter le trafic de drogue familial dirigé par leur mère depuis l'Angleterre. Mais un soir, après avoir violemment saigné une prostituée, le frère de Julian est assassiné. C'est alors que leur mère (excellentissime Kristin Scott Thomas) débarque à Bangkok pour récupérer le corps de son fils. Mais aussi pour convaincre Julian de venger la mort de son frère. C'est ainsi qu'il fera connaissance avec "L'ange de la mort", un adversaire plutôt coriace.

Si Only God Forgives commence comme un film de gangster, il prend peu à peu des tournures de tragédie grecque. Car ce qui intéresse Refn, ce n'est pas tant l'histoire de vengeance que son personnage principal: un homme dont le silence est devenu la langue. Un homme qui laisse les membres de sa famille dicter son propre destin. Et qui décidera pour rester en vie de se libérer du poids familial. Il tisse alors une machiavélique relation mère/fils, qui offre ses plus belles scènes au film.

Que sera-t-il prêt à faire pour se libérer du poids et des liens du sang? Vengera-t-il son frère? Se battra-t-il contre Dieu? Voudra-t-il seulement la victoire? Surtout, est-ce que tout cela fait un bon film? A cette dernière question, une seule réponse: oui. Excellent même. Only God Forgives est une histoire qui se suit avec passion. Mais c'est aussi un ballet. Une chorégraphie lente, hallucinée et violente. Un grand film, quoi!

Only God Forgives
Réalisé par Nicolas Winding Refn. Avec Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Gordon Brown, Vithaya Pansringarm – 90'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité