Olivia Ruiz – Le calme et la tempête

Inspiré notamment par un voyage en solitaire à Cuba et enregistré en partie à Los Angeles, ce quatrième album rappelle que la femme chocolat a toujours eu le goût de la diversité. 

700607

Elle signe pour la première fois paroles et musique, et ça lui réussit plutôt bien. Elle chante en français, en espagnol et en anglais.

Elle met des cordes et du cœur là où il faut, invente de belles histoires (La voleuse de baisers) et va aussi chercher son influence chez Calexico (les guitares tex mex de Question de Pudeur, les mariachis de La Llorona). La rumeur parlait d'un disque sombre. C'est tout le contraire. Bien vu.

 

 

Le 15/2 à l'AB

Olivia Ruiz
Le calme et la tempête
Universal

Sur le même sujet
Plus d'actualité