Oh My God (Hysteria)

Un film sur l’invention du vibromasseur qui, sans avoir l’air d’y toucher, fait un peu figure de Sex And The City à l’époque victorienne.

318385

Tout commence lorsqu’un médecin réputé, qui traite l’hystérie de ses patientes en leur donnant du plaisir, est empêché de pratiquer son travail manuel par une crampe à la main. Aidé par un ami passionné de technique, il met donc au point un objet qui remplacera sa mimine devenue douloureuse: le premier vibromasseur qui, après ces préliminaires médicaux, connaîtra le destin que l’on sait.

"J’ai pu faire ce film uniquement parce que le vibromasseur est à la base une invention médicale. Même au 21e siècle, un long métrage sur la naissance d’un sex toy resterait à mon avis mission impossible. Actuellement, ça reste beaucoup plus subversif que de tourner un porno sur Internet", explique la réalisatrice d’Hysteria.

La production fut donc longue comme une nuit sans orgasme pour ce sujet délicat, dont une majorité de producteurs ne voulaient pas. Soit parce que le sujet leur paraissait choquant, soit parce qu’ils pensaient que personne n’en avait rien à… branler.

Mais les efforts ont fini par payer et voilà un film tout à fait réussi. Une comédie so british, basée sur une histoire vraie, qui en dit long sur la condition féminine de l’époque.

Et même si les actrices américaines prennent un stupide accent anglais dès qu’elles atteignent le septième ciel et que certains gags sont assez puérils, cette plongée gynécologique dans la médecine obscurantiste est tout à fait jouissive.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

Oh My God
Réalisé par Tanya Wexler (2010). Avec Maggie Gyllenhaal, Hugh Dancy, Jonathan Pryce – 99’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité