Octaves de la musique: Jali est l’artiste de l’année

La cérémonie de remise des Octaves de la Musique, qui s'est déroulée ce mardi à la Ferme du Biérau, à Louvain-la-Neuve, a couronné Jali comme artiste de l'année et David Bartholomé comme auteur du meilleur album.

322329

Le leader de Sharko a aussi reçu un prix pour le clip de l’année. Egalement nommé dans trois catégories, le groupe bruxellois Great Mountain Fire est en revanche rentré bredouille.

"Il Diluvio Universale", de Falvetti, par Leonardo Garcia-Alarcòn et le Choeur de Chambre de Namur, a été désigné "Spectacle de l’année". Parmi les autres lauréats figurent Le Yéti (chanson française), The Experimental Tropic Blues Band (Pop/Rock), Pablo Andres (Musiques urbaines), aMute (Electro), Trio Grande & Matthew Bourne (Jazz), Anne-Catherine Gillet (Classique), Jean-Marie Rens (Contemporain), Accordion Samurai (Monde).

Une Octave d’honneur a été remise au grand parolier bruxellois Jacques Duvall. Sarah Carlier (tube belge pour « Tenderness »), Lonh (prix Emergence), Puggy (prix Jeff Bodart) et Stereo Grand (prix de la ministre de la Culture) ont également été récompensés.

L’avis de Moustique

C’est quoi ce palmarès? C’est quoi ce truc très consensuel et très "ami ami" avec cette troublante impression de vouloir faire plaisir à tout le monde dans une grand famille musicale où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

Moustique a bien aimé "Cosmic Woo Woo" de David Bartholomé et l’aime toujours, mais de là à en faire le disque de l’année.

Nous avons aussi plébiscité Jali (qui jouit, lui, d’une vraie reconnaissance publique), les Tropic et Sarah Carlier. Mais bon, le Yéti, consacré "meilleure chanson française"? Faut quand même pousser. Et rien pour Great Mountain Fire?  Mwouais. Ce n’est pas ça qui va nous réconcilier avec les Octaves mais on n’y connaît sans doute rien…

Sur le même sujet
Plus d'actualité