Nuits Botanique: Goose, Électrisant

Beats surpuissants, lumières hypnotisantes, foule en délire,... Encore un show très réussi pour Goose!

387698

Après douze ans d'existence a écumer toutes les salles et les plus gros festivals de Belgique, dont Rock Werchter et le Pukkelpop, la formation électro-rock de Goose n'a plus grand chose à prouver. Avec des tubes comme Low Mode ou Black Gloves le quatuor courtraisien sait comment faire danser les foules… Démonstration réussie en ce dernier samedi des Nuits Botanique!

Chauffé à bloc grâce au show très réussi des Montevideo, le Chapiteau est en ébullition quand entrent en scène le triomphal chanteur Michael Karkousse et ses acolytes sur Can't Stop Me Now. Le déferlement d'infrabasses est immédiat pour un public conquis d'avance: tout le monde connait les paroles de chaque morceau par coeur. L'harmonie est totale entre la salle est le groupe, et ce dès les premières mesures.

Son impeccable et beats provocateurs, les membres de Goose installent une tempête qui ne faiblira pas, enchaînant Bring It On et British Mode sous un jeu de lumière étourdissant construit de lasers et de boules à facette. Ce tableau galactique contagieux se diffuse jusqu'aux derniers rangs d'un Chapiteau presque rempli, et ce dans la transpiration et la bonne humeur. Quarante cinq minutes et un rappel plus tard, et il est déjà temps de dire au revoir à Mickael Karkousse, Dave Martijn, Tom Coghe et Bert Libeert sur d'énervés riffs de guitares électriques. Hâte de les retrouver au Pukkelpop le 17/8!

Photos: Bart Vander Sanden indiestyle.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité