Nos bons plans pour les Ardentes

Pour sa 8e édition, le festival liégeois maintient sa philosophie du grand écart. A défaut d'avoir une vraie ligne de conduite, sa programmation ratisse large en alignant des stars internationales (Nas), des exclusivités (dEUS), des découvertes, une sélection électro pointue et des noms plus ciblés pour un public familial.

895231

Tout en s'imposant dans le calendrier des grands rendez-vous de l'été, les Ardentes gardent une dimension humaine et rappellent, par la ferveur bon enfant du public, que Liège est décidément une ville qui sait recevoir. Notre sélection…

 

Nas – Jeudi 11, Open Air, 22h30.

 

Avec "Illmatic" (1994), le fils du jazzman Olu Dara a signé un classique du hip-hop qui garde toujours sa pertinence aujourd'hui. Doté d'un flow limpide et clairement identifiable, Nas avait réussi une belle parenthèse en s'acoquinant avec Damian Marley le temps d'un album et d'une tournée jackpot. Il est revenu en solo avec un convaincant "Life Is Good". La star de cette journée d'ouverture.

 

Balthazar – Vendredi 12, Open Air, 18h40.

 

Quel beau chemin parcouru par la formation courtraisienne depuis son passage aux Ardentes en 2010! Considéré un peu partout, et donc aussi dans les pages de Moustique, comme l'un des albums de l'année 2012, "Rats" a permis à Balthazar de s'imposer définitivement. Auteur d'un hat-trick impressionnant à Werchter (Boutique, Rock Werchter et Werchter Classic), Balthazar revient en terres liégeoises en triomphateur. Un must!

 

dEUS – Samedi 13, Open Air, 23h.

 

Imprévisible Tom Barman! En décembre dernier, il nous annonçait que dEUS prenait une année sabbatique en 2013 et voilà que le groupe sort de sa tanière anversoise pour une poignée de dates estivales. Leur présence à Liège est un beau cadeau. Attention! C'est toujours au moment où l'on n'attend rien d'eux que dEUS atteint la grâce sur scène. On est heureux de les revoir.

 

Jacco Gardner – Dimanche 14, HF6, 14h20.

 

Avec l'époustouflant "Cabinet Of Curiosities" paru en janvier dernier, le Néerlandais de 24 ans ravive l'âge d'or des harmonies pop sixties et des envolées psychédéliques. Enfant bâtard de Syd Barrett et de George Harrison, Jacco le croquant recycle sans œillères et parvient à faire du neuf avec du vieux. Il fait le doublé Ardentes/Dour. A Liège, il faudra se lever tôt.

 

Compuphonic – Dimanche 14, Open Air, 23h30

 

Sans bénéficier du même buzz que Stromae, le magnifique single Sunset de Compuphonic comptabilise plus de 4 millions de vue sur YouTube. Marques Toliver, qui prête sa voix soul sur ce morceau, accompagnera notre compatriote aux Ardentes pour un concert/party de clôture qui promet. Cool!

 

AUX ARDENTES…

 

On ne rate rien de ce qui s'y passe grâce à notre rédaction musicale qui vous dit tout sur www.moustique.be
On se régale sur la Route des Saveurs.
On regrette que les concerts programmés en début d'après-midi n'attirent pas plus de monde.
On a l'embarras du choix pour les cocktails.
On pense au feuilleton L'homme du Picardie en regardant les péniches passer sur la Meuse.
On croise de plus en plus de festivaliers néerlandophones et c'est chouette.
On se métamorphose en party dancer la nuit tombée.
On adore la beauté et la dimension humaine du site.
On reçoit un verre de Grand Marnier quand on commande une crêpe.

Du 11 au 14/7, à Liège. Combi à 105 €. www.lesardentes.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité