Normes de bruit: Attention les oreilles!

La Flandre veut imposer des mesures draconiennes en matière de volume sonore. La fin du rock qui gueule?

1281

Le top 10 du vacarme

My Bloody Valentine
 Lors de son concert au Pukkelpop en 2009, la formation anglaise a atteint la barrière de 128 dB. Soit le bruit de deux avions à réaction. Notre envoyé spécial Pascal De Gendt, qui en a perdu tous ses cheveux, se souvient: « Lorsque le guitariste s’est lancé dans une expérimentation sonore sous une tonne de feedbacks, la majorité du public a quitté la tente. Mais pour les autres, qui écoutaient en se bouchant les oreilles, ce maelström électrique semblait se révéler encore plus enivrant. »

Sleigh Bells
 La grosse hype de cette rentrée 2011. Mais, attention, pas op! Ça secoue sec du côté des infra-basses. En novembre dernier, ce duo mixte électro/métal a fait trembler les murs du Trix à Anvers, en première partie de M.I.A. La déflagration sonore était tellement puissante que le public s’est replié vers le bar. Sleigh Bells revient à l’AB ce 12 février. Hype ou pas, ce sera sans nous.

The Who
 Dans les années septante, le petit jeu consistait à savoir qui, de Led Zeppelin, Deep Purple ou de The Who, allait construire sur scène la plus haute montagne d’enceintes Marshall et pouvoir inscrire son nom au Guinness Book Of World Records comme « le groupe le plus bruyant ». Le 31 mai 1976, The Who a battu le record de Deep Purple vieux de quatre ans en atteignant des pointes de 126 dB lors d’un concert en Angleterre! Vous connaissez la suite. Le batteur Keith Moon est mort d’une surdose de médicaments, le bassiste John Entwistle a succombé d’une surdose de cocaïne, le guitariste Pete Townshend est vivant – comme le chanteur Roger Daltrey – mais il est sourd comme un pot.

Spinal Tap
 Dans le faux documentaire parodique réalisé par Rob Reiner en 1984, le groupe Spinal Tap trouve une idée de génie. Pour être certain de jouer plus fort que la concurrence, il se fait fabriquer des amplis spéciaux où le bouton du volume sonore peut être réglé jusqu’à « 11 » au lieu de « 10 ». Il fallait y penser, en effet.

Motörhead
 La légende veut que le silence qui suit un concert de Motörhead fasse encore du bruit. La réalité, c’est celle que son leader Lemmy rappelle chaque fois qu’il monte sur scène. « Nous sommes Motörhead et si tu trouves que ça va trop fort, c’est que tu es trop vieux. Pigé? » Lemmy fête ses soixante-cinq ans et n’est pas près de débrancher sa basse.

Manowar
 Pour montrer leur foi dans le metal, c’est de leur sang que les membres de Manowar signent leur premier contrat discographique dans les années 80. Autoproclamé « le groupe le plus puissant du monde », Manowar ne se prive pas de le faire savoir en déclamant sa poésie gutturale (Die For Metal, Hail And Kill, Kings Of Metal…) au-delà des 130 dB. La formation américaine a tenté de faire homologuer son record (139 dB), mais le Guinness Book Of World Records ne veut plus encourager pareille surenchère.