Noel Gallagher: « Je suis un mec ordinaire qui parle de choses ordinaires »

Il sort de sa retraite post-Oasis pour livrer un album solo qui lui ressemble. Rencontre londonienne.

65879

Quand il est sorti de la station de métro Marylebone au beau milieu de la foule, c'est tout juste si un couple s'est retourné sur son passage. Noel Gallagher, 44 ans, est une star, mais il brille surtout par son look anonyme. Il nous a donné rendez-vous au Mirror Bar de l'hôtel Landmark, à un pâté de maisons de son bureau de management Ignition. L'entreprise a toujours géré la carrière d'Oasis et veille aussi aux destinées de… Beady Eye, le nouveau groupe de Liam Gallagher. C'est sans doute la dernière chose que les frangins têtes de nœud partagent encore ensemble depuis la dispute homérique du mois d'août 2009 qui a scellé la fin d'Oasis.

Contrairement à Liam qui a multiplié les commentaires insultants sur son frère aîné, Noel a adopté un profil bas ces deux dernières années. Il rompt aujourd'hui le silence avec un premier album solo et annonce déjà un second disque pour 2012 avec le groupe Amorphous Androgynous. "Non, je n'essaie pas d'imiter Damon Albarn (le leader Blur qui était son rival déclaré dans les années britpop – NDLR) en multipliant les projets. Il se trouve que j'ai emmagasiné assez de chansons pour faire deux, voire trois albums dans la foulée. Il n'y a rien de calculé."

Alors qu'il décrit son projet avec Amorphous Androgynous comme "du rock psychédélique mais toujours accessible", "Noel Gallagher Flying Birds", qui est commercialisé ce 17 octobre, est dans la droite lignée d'Oasis. La diversité en plus. Noel chante des ballades épurées (If I Have A Gun, The Death Of You And Me),ajoute des violons sur le magnifique Everybody's On The Run et sort même un rythme vaguement disco sur l'optimiste Aka What A Life.

Oasis vous manque?
Noel Gallagher – Les six premiers mois qui ont suivi mon départ du groupe ont été très pénibles. Je glandais à la maison, mon frère n'arrêtait pas de balancer des saloperies sur moi dans la presse et les membres du groupe me manquaient, c'est sûr. On n'a même pas eu le temps de se dire au revoir. Ensuite, j'ai tourné la page.

Pourquoi ne pas avoir répondu en chansons à votre frère?
Ce n'est pas mon genre de régler mes comptes dans les chansons. J'écris pour inspirer positivement les gens, pas pour exprimer ma colère ou mon envie de revanche.

On sent une grande mélancolie dans cet album. Cela correspond à votre état d'esprit?
La plupart des chansons ont été écrites alors qu'Oasis existait toujours et étaient destinées à notre prochain disque. Les circonstances en ont décidé autrement et personne ne saura ce que ces morceaux auraient donné s'ils avaient été interprétés par Liam. Mais, c'est curieux, comme vous, j'ai ressenti cette profonde mélancolie quand j'ai écouté l'album en entier. C'est comme une révélation pour moi car je ne me rappelle pas avoir été dans un tel état d'esprit lorsque je les ai composées. J'y évoque l'amour, l'espoir, l'évasion, autant de thèmes qui reviennent régulièrement dans la discographie d'Oasis.

"Definetely Maybe", le premier album d'Oasis paru en 1994, était la parfaite bande-son de son époque. Votre disque solo colle-t-il encore à la réalité?
Oui. Ça a toujours été le cas avec mes chansons. Je reste un mec ordinaire qui parle de choses ordinaires. Hormis l'argent qui ne sera plus jamais une préoccupation pour moi, je suis exactement comme vous. Je conduis mes enfants à l'école, je sors mes poubelles, je fais mes courses sur Oxford Street sans garde du corps et j'utilise les transports en commun. Je ne fais pas ça parce que c'est cool d'être une rockstar qui reste collée à la réalité de tous les jours. Je fais ça parce que c'est ma vie.

[…]

Quel album écoutez-vous pour rappeler que vous faites le plus beau métier du monde?
Les albums "Bleu" et "Rouge" des Beatles. Ce sont les premiers disques que j'ai achetés et ils ont complètement changé ma vie.

Combien de chances y a-t-il pour que vous passiez les vacances de Noël avec votre frère Liam?
Aucune. Je ne suis pas très branché "Noël" et suis encore moins fervent des grosses réunions de famille. Mes vacances et mon temps libre, c'est avec ma femme et mes enfants.

Une chanson de l'album s'intitule Si j'avais un flingue. Que feriez-vous si c'était le cas?
J'enlèverais les balles qui sont dans le chargeur.

The Death of You And Me

If I Had A Gun

Le 1er décembre à l'AB (complet).

Découverte de l'album et extraits de l'interview réalisée par Luc Lorfèvre sur Classic 21 le vendredi 14 octobre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité