Nick Waterhouse – Dance Hall

Nick se produisait la veille au Montreux Jazz Festival et il a été quelque peu déçu par le public helvète, un peu trop passif selon lui. 

Nick Waterhouse – Dance Hall

 

Rien de tout ça au Dance Hall où l'Américain au look de collégien sixties a fait danser les filles et bien bouger les mecs. Nick est jeune, mais il réussit à sonner vieux. Il est blanc, mais il chante comme un black. Il doit twitter comme tout le monde avec son laptop, mais il aurait bien voulu vivre à l'époque des Remington portatives et des juke-boxes Wurlitzer. 
 
Limpide mais un poil trop lisse sur son premier album "Time's All Gone", son mélange de rythm & blues vintage, de rockabilly et de pop bubble-gum se révèle assez efficace sur scène d'autant que Nick est accompagné d'un groupe conséquent (batterie, basse, choriste et deux cuivres) qui insufflent un groove élégant à ses compositions. 
 
Sympa et idéal pour terminer l'après-midi ou… commencer la soirée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité