Netsky: Le nouveau prodige de la drum & bass belge

Avec l’engouement pour le son dubstep, son aînée la drum & bass sort de l’underground où elle était confinée depuis plus d’une décennie. 

431759

Aux premières loges du renouveau de cette musique toujours viscéralement britannique, le Belge Netsky fait figure de jeune prodige. Vénéré outre-Manche et très prisé ici – sa récente et explosive prestation à Werchter a drainé les foules -, Netsky, pseudo du musicien anversois Boris Daenen, est devenu en deux, trois ans un des acteurs majeurs de la nouvelle scène électro.

Puisant son inspiration chez les pionniers du genre des années 90, de DJ Hype à Fabio, il y ajoute une spectaculaire finesse musicale et un côté soul jamais pris en défaut.

C’est en écoutant les disques de jazz de son père que Boris a eu ses premières émotions musicales. Influence qui se retrouve en filigrane de sa drum & bass festive, virtuose et très mélodique. "Cet aspect mélodique et ma passion pour le piano viennent aussi de mes années house, quand j’avais 14-16 ans",précise-t-il.

Et s’il a découvert la D&B vers 16 ans "à travers un remix d’un titre de Kanye West", il s’amuse encore aujourd’hui à remixer des artistes house et électro comme Underworld ou Leftfield. Avec la sortie de son second album, sobrement intitulé "II", Netsky passe à la vitesse supérieure et accueille des invités comme Diane Charlemagne, voix du classique Inner City Life de Goldie, Dynamite MC ou encore l’incontournable Selah Sue avec qui il a enregistré l’époustouflant Get Away From Me.

Très radio, la chanson pourrait bien renouveler l’exploit du très soul Moving With U, beaucoup diffusé sur les ondes il y a deux ans. "C’est formidable de travailler avec elle. Ça fait deux ans qu’on avait envie de bosser ensemble et je dois dire qu’on s’est vraiment beaucoup amusés."

Sur le point de d’offrir une exposition grand public à sa musique, Netsky caresse déjà un autre rêve, "signer une musique de film et réaliser un documentaire sur le reggae". A suivre.

 

 

LE 16/8 AU PUKKELPOP.

Netsky
II
N.E.W.S.

Sur le même sujet
Plus d'actualité