The National – Trouble Will Find Me

The National n'a jamais été un groupe de petits comiques, toujours prêts à faire le pitre au détour d'un refrain ou de chahuter au fond de la classe.

873435

Et si "Trouble Will Find Me", sixième album de la formation de Brooklyn, surprend à ce point, c’est parce que The National met de la rigueur dans sa constance.

Un exemple? Alors que le groupe se permettait encore quelques déchirements rauques and roll sur le multiplatiné "High Violet" (2010), il ferme ici les volets, éteint la lumière et rajoute quelques bûches dans le feu.

Malgré quelques invités venus en renfort (Richard Reed Perry d’Arcade Fire, Sufjan Stevens, St Vincent et Sharon Van Etten), l’ambiance est au repli sur soi et au recueillement. Servi par de belles guitares électriques, des harmonies au piano et un jeu lancinant à la batterie qui n’est pas sans évoquer Joy Division, le chanteur Matt Berninger nous fend une nouvelle fois le cœur avec ses caresses de baryton.

Il chante les regrets (I Should Live In Salt), la rupture (This Is The Last Time), l’espoir (Sea Of Love) et l’envie (I Need My Girl) sans jamais tomber dans le pathos.

Un beau disque et une certitude. Le jour où ce mec sera profondément heureux, il devra trouver un autre job que chanteur de The National.

Le 25/6 au Cirque Royal (complet).

 

 

The National

Trouble Will Find Me
4AD

Sur le même sujet
Plus d'actualité