Mr Nice

De son arrivée à l'université d'Oxford à sa sortie de prison en 1995, Mr Nice couvre donc trente années de la vie de Howard Marks. Et si le film reste toujours en surface quant aux aspects réellement techniques du trafic de drogue (comment faisait-il exactement?), il est une jolie réussite.

55955

Parce qu'il dresse un portrait partisan, c'est vrai, mais aussi touchant d'un homme embarqué par ses faiblesses. Parce que le film ose de réels partis pris artistiques (le gros grain des reconstitutions historiques). Parce que Rhys Ifans (le copain beauf de Hugh Grant dans Notting Hill) est savoureux les paupières dilatées. Parce que l'humour anglais est toujours présent ("Et même si nous nous sentions bien ensemble Isa et moi, nous prîmes la décision quelque peu fantaisiste de nous marier…"). Parce que la bande-son est compilée par de vrais fans de pop anglaise (Lennon, notamment). Parce qu'on s'attache à une belle brochette de personnages improbables. Ce Mr Nice n'arrive bien sur jamais à la cheville d'un Trainspotting. Mais les ambitions ne sont pas les mêmes. Ici, point d'horreur. Mais une comédie (parfois douce-amère) qui laisse un très chouette arrière-goût.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/xN2Xmkey8wg » width= »425″></iframe>

Sur le même sujet
Plus d'actualité