Monte-Carlo

Si ce film revendique trois scénaristes, c’est seulement pour que chacun puisse rejeter la faute de ce plantage sur les deux autres.

43283

Car on a peine à imaginer que cette suite de clichés ait nécessité ne fût-ce qu’un stagiaire illettré à l’écriture des libations de ces trois jeunes filles en fleurs se faisant passer pour ce qu’elles ne sont pas, histoire de forcer la porte des palaces du Rocher. Monte-Carlo ne tient même pas la route face au fade Princess Diaries (2001) qui visait le même public préado. C’est dire… – F.V.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/B613Tm1_gKs » width= »425″></iframe>

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité