Moi, Michel G. Milliardaire maître du monde

Un journaliste "gauchiste peine à jouir" se prend pour Michael Moore et décide de réaliser un documentaire sur un homme d’affaires richissime, Michel Ganiant (le portrait craché de Bernard Tapie).

29950

Lutte des classes, magouilles, associations de malfaiteurs, lien ténu entre business et politique, coups de pute, évasions de capitaux, on sort le grand jeu. Bien sûr, cette comédie qui comprend son lot de répliques cultes ("Je suis un homme d’affaires, alors je fais des affaires" ou "Si Dieu avait voulu l’égalité entre les hommes, croyez-vous qu’il aurait créé les nains?") est à charge du capitalisme sauvage, mais n’oublie pas non plus d’égratigner la presse charognarde et le journalisme partisan.

En ces temps de comédies nauséabondes à la française, ce petit film fauché fait plaisir à voir. C’est téléphoné, attendu et prévisible. Mais on suit avec plaisir cette histoire de grandeur et décadence d’un pourri.

Les salles où ce film est à l'affiche

Moi, Michel G. Milliardaire maître du monde
Réalisé par Stéphane Kazandjian. Avec François-Xavier Demaison, Laurent Laffite, Laurence Arné, Guy Bedos.

Sur le même sujet
Plus d'actualité