Möbius

Face à une Cécile De France hautement recommandable, le retour de Monsieur Jean dans un polar à la française.

797229

Möbius d'Eric Rochant? Une sorte de mise à jour à la française des Enchaînés d’Hitchcock. "Möbius est une histoire d'amour sur fond d'espionnage,confirme Rochant. Où les amoureux ne peuvent pas vraiment s'aimer. Comme chez Alfred. Mais le tout transposé à notre époque. Dans le milieu de la haute finance."

Trader aux mains d’argent, Alice (Cécile De France) est recrutée  par le FSB (le KGB du 21e siècle) pour infiltrer l’entourage de son patron.

Alors qu’ils n’auraient jamais dû se croiser, elle fait la connaissance de Grégory (Dujardin), le chef de sa mission. S’il lui cache son identité, il ne lui dissimule pas ses sentiments. Au risque de compromettre leur petite entreprise. Et de se retrouver, en même temps que dans ceux de la belle, dans de très sales draps.

Mélange adroit entre l’espionnage réaliste et l’amour passionnel, Möbius doit sa réussite au fait qu’il évite les clichés.Ici, pas de belle espionne dénudée, mais une magnifique Cécile De France, genre braise sous la glace.

Et presque pas de bagarres. Mais bien une armée de costards-cravates, d’oreillettes et de voitures aux vitres fumées.

Un polar tout en retenue. Registre qui correspond bien à Jean Dujardin qui s’affiche dans un film à l’exact opposé de The Artist qui lui a valu tous les honneurs. "Après The Artist, où on me demandait d'être davantage expressif, je trouvais intéressant d'aller dans plus de retenue. Car dans Möbius, c’est avant tout le réalisateur qui vient nous chercher, sur notre planète, avec sa caméra."

Et si Rochant ne décroche pas forcément la lune, il décoche en tout cas un solide polar français.

Möbius d'Eric Rochant
Avec Jean Dujardin, Cécile De France, Tim Roth – 103’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité