Mirel Wagner – When the Cellar Children See the Light of Day

1361867
Née sous le soleil éthiopien, élevée dans le froid finlandais, Mirel Wagner compose des chansons au spleen vénéneux. Quelque part entre PJ Harvey et Leonard Cohen, l’artiste pose sa voix hantée sur des histoires où l’amour rime dangereusement avec la mort. En suspension sur les cordes d’une guitare acoustique, les morceaux (de bravoure) de ce deuxième album s’attaquent aux racines du blues avec une stupeur d’avance. D’une beauté inquiétante, la musique de Mirel Wagner s’apprécie à la lueur d’une bougie, entre ombre et lumière. Somptueux.

Plus d'actualité