Milky Chance – La veine du débutant

Gros buzz sur la Toile, ce duo allemand annonce l'été avant l'heure. Attention, futur carton.

1039734

Bien qu'approximative, l'encyclopédie Wikipédia nous apprend au moins trois choses sur la ville allemande de Kassel. Elle abrite une université, ses parcs sont inscrits au Patrimoine de l'Unesco et la spécialité culinaire n'est autre que la Ahle Wurscht, une saucisse épicée qui vous arrache la tronche. Wikipédia devra bientôt ajouter un autre paragraphe à sa notice. Cette cité de 200.000 âmes est aussi le berceau de Milky Chance, duo improbable dont l'irrésistible Stolen Dance affole YouTube avec déjà plus de dix millions de vues.

A notre gauche, on a donc Clemens Rehbein, chevelure impressionnante, jeu très fin à la guitare acoustique et timbre vocal de celui qui doit fumer même sous sa douche. A notre droite, Philipp Dausch, habile aussi à la guitare, bidouilleur en chef sur laptop et teint pâlot typique du gars qui vient de s'enfiler dix Ahle Wurscht d'affilée. Les deux lascars se sont rencontrés le jour de la rentrée des classes supérieures à Kassel. "Nos regards se sont croisés quand on s'est assis en classe le matin. A midi, on parlait déjà musique ensemble et le soir, on était dans la piaule de Clemens pour jouer ensemble", se souvient Philipp. Au début, Milky Chance reprend des standards jazz et des morceaux soul. Philipp fait écouter à Clemens ses disques de Bob Marley et de Lee Scratch Perry et le duo commence à trouver son style. "Je jouais des accords de guitare acoustique folk/jazz alors que Clemens balançait des boucles ensoleillées et un son de grosse basse reggae sur son laptop."

La suite, on la connaît. Milky Chance poste Stolen Dance sur le Net et la génération nerd s'emballe. "Du jour au lendemain, on est passé d'un public de potes qui se retrouvaient dans un café à des salles de concert. La filiale allemande du label belge PiaS nous a proposé un contrat et on a bossé d'arrache-pied sur notre premier album." Cet album, il s'intitule "Sadnecessary" et il annonce déjà l'été. Une voix chaude, quelques accords pincés, un beat électro/reggae. Oui, c'est simple, mais redoutable. A l'Eurosonic, en janvier dernier, il ne leur a pas fallu dix minutes pour faire danser toutes les blondes hollandaises qui se pressaient au Vera, sorte d'Ancienne Belgique locale. En Allemagne, Milky Chance est énorme. Ici, c'est promis, Stolen Dance, mais aussi l'excellent Down By The River et Flashed Junk Mind vont vous exploser dans les oreilles d'ici peu.

Le 15/3 aux PiaS Nites.

D6BELS ON STAGE JEUDI 27 LA DEUX 22H55

Sur le même sujet
Plus d'actualité