Meshell Ndegeocello – Comet, Come To Me

1284953

Deux ans après son très joli hommage à Nina Simone ("Pour une âme souveraine"), l'artiste touche-à-tout américaine offre un disque placé sous le signe du groove. S'ouvrant par une reprise du tube funk/rap de Whodini Friends, "Comet, Come To Me" navigue ensuite vers des cieux plus soul (Tom) avant de proposer deux plages reggae/dub sur lesquelles la belle joue de la basse et n'est pas très loin d'évoquer la Grace Jones de "Nightclubbing". Sa vénération pour Prince nous vaut aussi le funk eighties Conviction tandis que Continuous Performance la conduit de manière plus inédite vers des terres rock. Emballant. – L.L.

Sur le même sujet
Plus d'actualité