Marcher dans la boue, c’est Dour

Deuxième jour à Dour dans la gadoue mais avec le Klub des Loosers, 1995, V.O, Hanni el Khatib et Murkage. Suivez le guide!

434111

Débuter l’après midi avec calme était notre objectif et nous l’avons atteint. Nous avons marché 20 minutes dans la boue pour rejoindre La petite maison dans la prairie et voir V.O sur scène, nous n’avons pas été déçus. Ces belges ont présenté leur 3ème album On Rapids  et les festivaliers ne se sont pas trompés en rejoignant le chapiteau pour ce qui semblait être la meilleure manière de démarrer la journée, tout en douceur.

Direction le Dance Hall pour y voir Klub des Loosers quia balancé son flow toujours aussi imparable accompagné d’instrus toujours aussi dansantes. Rien à dire, l’album La fin de l’espèce est aussi bon que les précédents et voir Fuzati mettre le feu au chapiteau reste un plaisir. 1995 a également assuré le show dans une Last Arena remplie de boue. Il est rare de voir autant de monde devant une scène en pleine après-midi et le collectif parisien a réussi à mettre le feu au public venu en masse pour écouter les révélations de l’année au niveau du hip-hop en France.

Sur le même sujet
Plus d'actualité