Mais qu’est-ce que les ados ont dans la tête? 

Pourquoi l'adolescence est-elle l'âge des conneries, parfois tragiques?

826743

[…]

Pourquoi … ils mangent autant? Parce que leurs besoins en calories sont démultipliés: 2.500 à 3.200 calories par jour pour les garçons (2.200 pour un adulte) et 2.200 pour les filles (1.800 pour une adulte). Injustice: les garçons en font du muscle, les filles, plutôt de la graisse.

Pourquoi … ils deviennent subitement idiots? Il se fait remarquer, glousse stupidement, adore l'humour scatologique et est pris de fous rires interminables. C'est l'âge bête. En fait, il camoufle sa gêne de ne maîtriser ni ses émotions ni son corps "mutant". Cette phase est plus longue chez les garçons. 

Pourquoi … ils ne se lavent pas? Peau luisante, cheveux gras, odeurs de transpiration et mauvaise haleine… La peur du bain (présente surtout chez les garçons) témoigne d'un besoin de s'opposer à la société et de se protéger "derrière" sa crasse, mais aussi du fait que l'ado n'a pas encore apprivoisé son nouveau corps nu.

Pourquoi … ils sont obsédés? La multiplication par 40 du taux d'œstrogènes pour les filles et par 60 de la testostérone pour les garçons ne fait pas bourgeonner que les boutons. L'intérêt pour le sexe explose, lui aussi. Sans parler de l'hyper-sexualisation ambiante…

Pourquoi… ils sont si mous? Ils ont besoin de plus de sommeil que les adultes, de huit à dix heures par nuit, or leurs hormones de croissance (et les écrans) les tiennent éveillés tard. Pour couronner le tout: la partie du cerveau qui gère la motivation et l'enthousiasme tourne au ralenti chez eux, d'où leur léthargie continuelle.

Pourquoi … ils nous mentent? L'ado se fabrique son intimité avec des secrets, de faux exploits, des fables romantiques, des histoires pour se justifier, se valoriser ou couper court aux questions envahissantes des parents.

Pourquoi … ils sont agressifs? L'ado a compris que le rapport de force physique s'est inversé, notamment avec ses parents et professeurs. La violence est souvent verbale (mutisme, insultes) et vise d'abord la mère, puis le père. La violence physique doit être immédiatement contrée: excuses publiques, aide d'un professionnel…

Dossier complet dans le Moustique du 3 avril.

En savoir plus: Votre ado, Marcel Rufo, Philippe Meirieu et Christine Schilte, Hachette Pratique, 2010, 510 p., 28 €.

Plus d'actualité