Mad Men: Style, élégance et agrafeuse

Au moment où la quatrième saison démarre, un livre explore le look Mad Men, la série qui a donné envie de (re)vivre dans les sixties.

33455

La bonne idée du livre de Nathalie Azoulai, Mad Men. Un art de vivre, n'est pas seulement de raconter la genèse de la série mais aussi d'inventorier toutes les images d'époque qui en ont inspiré le stylisme. A côté de l'histoire et de ses rebondissements, ce qui frappe dans la série, c'est aussi et surtout le travail insensé réalisé sur le visuel. Mad Men ne serait pas tout à fait Mad Men sans la garde-robe des personnages et l'architecture d'intérieur dans laquelle ils évoluent. L'esprit sixties est reproduit avec un soin maniaque qui donne envie d'applaudir, pas seulement dans la déco ou la mode, mais également dans l'allure, les gestes, les mœurs et, en fin de compte, l'air du temps.

Le livre confronte des images extraites de la fiction avec des archives dans les domaines de la publicité, de la mode et du travail. L'idée de l'open space ne datant pas tout à fait d'hier, on verra que celui où bossent les secrétaires de Mad Men n'est pas le plus moche, ni le moins cosy. Les rapports hommes-femmes au bureau remontant sans doute à l'ouverture de l'Eden Company, on constatera que la condition féminine telle qu'elle est bloquée dans les années 60 est bien celle décrite dans la série. La société de consommation n'étant pas l'endroit le plus désuet du monde, on se surprendra à penser que le matérialisme à l'américaine avait quand même de la gueule.

[IMAGE1] Mad Men. Un art de vivre
Nathalie Azoulai
La Martinière, 144 p.

Mad Men – Saison 4
Vendredi 27 Be Séries 20h45

Sur le même sujet
Plus d'actualité