Little X Monkeys, le nouveau western

La formation namuroise ressuscite le bluegrass sur un premier album enivrant.

1178691

Avec le très attendu "Platine" de BRNS, c'est la grosse claque belge de cette rentrée! Encore plébiscité au dernier Esperanzah!, Little X Monkeys dégaine à l'instinct "Mystic River", premier album s'appuyant sur les fondements de la musique traditionnelle américaine qu'on écoutait à l'époque où on cherchait l'or dans les rivières avec une écuelle dans un main et la Winchester dans l'autre.

Formé en 2012 dans la province de Namur par Marjorie Piret (chant) et François Xavier Marciat (guitares), Little X Monkeys joue la carte de l'authenticité mais touche la même jeune génération qui découvre aujourd'hui le folk/bluegrass grâce à Jack White, aux scènes de fête dans Broken Social Breakdown ou au générique de True Detectives. Sur la ballade country Walking On The Road, le banjo sonne ainsi comme un vrai banjo et les claquements sur la ritournelle western I Wanna Go sont ceux de Marjorie qui bat la mesure comme la Dolly Parton de Jolene. "Ce projet est né de notre passion commune pour l'histoire de la musique, explique François-Xavier. J'ai commencé à jouer dans des groupes metal avant de remonter aux sources. Marjorie a des influences plus Motown, mais elle a aussi creusé le sillon. Ce parcours vers le berceau du folk ou du bluegrass n'est pas à sens unique. On se sert de bases anciennes pour faire quelque chose de festif et de contemporain." On en veut pour preuve la guitare électrique qui traverse The Russian Dolls ou le refrain pop de This Is The Right Day. Ah oui, si vous croyez reconnaître le nouveau Alabama Shakes ou un groupe obscur du Kentucky en entendant l'irrésistible Little Creek Fellowship, vous avez tout faux. C'est du belge et ça s'appelle Little X Monkeys.

Sur le même sujet
Plus d'actualité