Liam Gallagher: Oasis, c’est du passé. Vous avez une autre question?

Liam Gallagher pète la forme avec son nouveau groupe, Beady Eye, entre fuck attitude et guitares vintage.

19701

Valoches sous les yeux, favoris qui balafrent ses joues, jeans fatigué et parka militaire boutonnée jusqu’au cou. Liam Gallagher est habillé en Liam en cette journée pluvieuse. Il nous a fixé un rendez-vous plutôt matinal – « juste après avoir déposé les kids à l’école » – dans les bureaux d’Ignition, sa société de management située à quelques pavés de la station de métro Marylebone. Même s’il lâche du « fuck » toutes les dix secondes, le gaillard est plutôt du genre cool. Il taquine gentiment les jeunes secrétaires, consulte des coupures de la presse musicale avec un stagiaire, nous taxe une cigarette mais nous invite à la griller dehors avec lui. Matin pluvieux ou pas, cloper avec Liam Gallagher dans une rue de Londres devant des passants ébahis est une invitation qui ne se refuse pas.

[…]

Qui a donné le premier coup de fil pour recoller les morceaux après le départ de votre frère d’Oasis en 2009?
Liam Gallagher – Il n’y a pas eu besoin de se téléphoner. Ce jour-là, à Paris (lors du festival Rock en Seine – NDLR), je me suis engueulé comme d’habitude avec mon frangin. Mais nous avons peut-être poussé le bouchon trop loin. Il y a eu des injures, des guitares fracassées et tout ça… Noel s’est barré et nous, nous avons décidé de continuer. Il n’y a pas eu la moindre hésitation. Cela fait vingt ans que je suis un putain de chanteur dans un putain de groupe. Qu’est-ce que vous voulez que je fasse d’autre, livrer des bouteilles de lait? La seule chose que nos fans doivent savoir aujourd’hui, c’est que nous nous excusons d’avoir foiré Oasis comme ça et que Beady Eye, c’est une autre histoire. Oasis, c’est fini, vous avez une autre question?

Nouveau groupe, nouvelles règles?
La règle de Beady Eye, c’est qu’il n’y en a pas. Pas de discipline, pas de chef à la con. Chacun vient avec ses idées de chansons. Si c’est bon, on les enregistre. La démocratie, mec, il n’y a que ça de vrai. Si j’ai envie de foutre mon poing sur la gueule de quelqu’un dans le groupe, je choisis qui je veux. Je ne dois plus me focaliser sur mon frère comme dans le passé.

[…]

Une chanson de l’album s’intitule Beatles And Stones. Quels sont vos albums préférés de ces groupes?
Pour les Stones, ce sont les albums enregistrés avec Brian Jones. Avec les Beatles, ce n’est pas une question d’albums mais de signature. Les chansons écrites par John Lennon sont mes préférées. McCartney, c’est plutôt les trucs de tapettes. Pas trop ma came, quoi…

[…]

Dernière question, Liam: la chanson Wigwam, ça parle de quoi?
Je n’en sais rien! J’ai mis trois idées de chansons dans le même texte, mais je ne sais plus à quoi je pensais. Non, je n’ai pas une hutte d’Indien dans mon jardin et je suis encore moins Oscar Wilde. Il ne faut pas croire que je me promène quatre heures dans un parc en réfléchissant au sens de chaque mot que je vais écrire.
Luc Lorfèvre

Le top 10 des vannes de Liam Gallagher

« Ce n’est pas parce que tu vends des millions de disques que ta musique est bonne. Regarde Phil Collins. »

« Si tu as vu un concert d’Oasis, tu les as tous vus. »

« Robbie Williams? C’est qui, lui? Ah oui, le gros qui fait partie de Take That. »

« Chris Martin? C’est quoi ce mec avec son look de prof de géographie? Et pourquoi il écrit toujours des trucs sur sa main quand il passe à la télé? Il veut que je lui achète une feuille de papier? »

« Si tu formes un groupe rock pour te taper des filles, tu dois au moins écrire deux ou trois bonnes chansons. Et moi, je ne crois pas que les mecs des Happy Mondays ont dû beaucoup baiser dans leur vie. »

« Les problèmes du monde n’ont pas à être résolus par les groupes de rock. »

« Qu’est-ce que je me dis quand je me regarde dans le miroir? T’es classe, mec. T’es un putain de tueur. »

« Kurt Cobain? Un pauvre con dépressif qui ne pouvait pas supporter

Sur le même sujet
Plus d'actualité