Les Victoires de la musique 2011

La cérémonie d'autocongratulation du showbiz français se dédouble. On bâille déjà...

1205

La cérémonie d’autocongratulation du showbiz français se dédouble. On bâille déjà…

Vous pensiez que la cérémonie des Victoires de la musique gagnerait à être plus digeste? Pas ses organisateurs qui, bien que coupant la poire en deux, se montrent tout aussi gourmands sur la durée de la programmation de l’édition 2011. France 4 ouvre le bal ce soir avec un grand show présenté par les « djeuns » Stéphanie Renouvin et Cyril Hanounaqui dévoileront les lauréats dans les catégories Révélations.

L’épisode 2 sera quant à lui diffusé le mardi 1er mars à 20h35 sur France 2. Un duo de charme formé de Marie Drucker et d’Aline Afanoukoé animera une soirée plus axée grand public au cours de laquelle seront remis les trophées dans les catégories phare (artiste masculin et féminin de l’année, album, etc.) sans oublier les hommages et la séquence kleenex « ils nous ont quittés ».

S’il faut saluer la volonté de France Télévisions de mettre en avant ce mercredi des jeunes talents qui n’ont que trop rarement l’occasion d’accéder au prime time, on ne peut que constater, sur foi des éditions précédentes, toutes les limites d’une telle démarche. Rien à dire pour la programmation musicale, mais que de longueurs entre les chansons! Que de redondances dans les remerciements et dans les superlatifs utilisés lors de la présentation des candidats. Même les coups de gueule d’un rappeur rebelle ou d’un nominé bourré semblent téléphonés. Mais bon, il faut bien meubler… C’est que seulement sept récompenses doivent être décernées au cours des deux heures trente d’émission: groupe/artiste révélation du public, groupe/artiste révélation scène, album de musiques urbaines, album rock, album de musiques du monde, album électro et album de chansons.

Les favoris? Pour la révélation « scène » et la révélation « artiste », ça se jouera entre Ben l’oncle Soul et Camélia Jordana. Simple coïncidence sans doute, la catégorie « album rock » ne met en lice que des disques sortis chez Universal. « Ginger » de Gaëtan Roussel (photo) devrait émerger face à « Philippe Katherine », « J’accuse » de Saez et « Cardoid » de Yodélice. Même s’il aurait été plus logique de le retrouver dans la section « musiques urbaines », Stromae mérite d’emporter le trophée « Musique électro ». Notre compatriote pourrait faire coup double le 1er mars avec son tube Alors on danse candidat au titre de « chanson de l’année ». Enfin, pour l’album « chansons », les « anciens »Louis Chedid et Bernard Lavilliers ont les faveurs des pronostics en l’absence de Jacques Higelin qui a pourtant signé avec « Coup de foudre » l’un des meilleurs albums français de l’année. – L.L.

9 février: 20h35 FRANCE 4 Les Victoires de la musique 2011

Sur le même sujet
Plus d'actualité