Les tops et les flops: pluie de buts, éliminés précoces et sommeil préservé

Chaque jour, la rédaction de Moustique attribuera ses bons et ses mauvais points. Au diable les fiches techniques, nous, ce qui nous intéresse, c'est tout ce qui fait le match: du geste technique à la faute de... goût.

1128351

TOP

Le but, c’est le but

Parce qu’on a connu des Coupes du Monde où certaines équipes oubliaient que le but était d’en mettre un de plus que l’adversaire… Ici, “l’amateur de spectacle“ (Ah, parce qu’il y en a qui préfère se faire ch…?) est ravi. Alors qu’en 2010, on était à 74 goals après 36 matchs, on en est à 108 goals au même stade de la compétition. Soit le chiffre tout rond de 3 buts par match! Et encore, on n’a pas compté ceux annulés pour hors-jeu inexistants… (Mais bien celui, validé mais vraiment hors-jeu, du brésilien Fred contre le Cameroun).


Nos heures de sommeil

Bonne nouvelle… Les derniers matchs de poule se jouent simultanément, histoire d’éviter aux équipes de spéculer sur le résultat de leurs adversaires direct dans “l’autre“ match. Résultat, finis les matchs à minuit, voire à 3h du matin! Par contre, ce sont désormais nos deux chaines publiques (La Une et La Deux) qui sont monopolisées à 18 et 21h.

 

Le lièvre et la tortue

Il faut se méfier des entames tonitruantes. Nos voisins et ennemis néerlandais ont pris 9 points sur 9 après un départ canon contre l'Espagne puis sans convaincre contre l'Australie et le Chili. Notre valeureuse équipe de jeunes talent a, elle, la sagesse de respecter la tradition de ses ancêtres: se hâter avec lenteur. Elle a commencé piano et fera souffler les titulaires de l'équipe de base contre la Corée. Cours Robben, cours… On se retrouve en finale?

 

FLOP

Espagne, Australie, Croatie, Cameroun

Parce qu’être éliminés au premier tour d’une compétition, c’est forcément un flop. On espère au moins que ces délégations ont pu bénéficier de tarifs réduits sur leur billet d’avion pour rentrer à la maison…

 

Mexique

On ne parle jamais du Mexique. Pourtant, depuis 1986, cette équipe s'est systématiquement qualifée pour les huitièmes de finale, ne s'inclinant que contre des grands (Allemagne, Argentine) et souvent après prolongations ou aux pénaltys. Les Pays-Bas s'estiment heureux d'avoir évité le Brésil, qui ne termine premier de son groupe qu'à la faveur d'un goal average particulièrement soigné par l'arbitrage. Pas si sûr, en fait, cette finale Belgique – Pays-Bas…

 

La moustache de Fred

Non content de simuler un pénalty (contre la Croatie) et de marquer un but sur hors-jeu (contre le Cameroun), Fred a encore cherché à se faire remarquer, cette fois avec une pousse de poils sur la lèvre supérieure. Les internets n’ont pas manqué de chercher l’inspiration de cette nouvelle pilosité très 80’s (et très moche, ce qui n’est pas son moindre défaut). Alors, plutôt Freddy Mercury ou M. Satan de Dragon Ball?
On rappelle que le papa de Dries Mertens avait dû raser la sienne après le but de son fils contre l’Algérie… Le père de Fred peut-il faire quelque chose? S’il vous plait.

 

# Fredy Mercury :

# Dragon Ball :

# Recherche Google :

# La moustache de Papa Mertens :

Sur le même sujet
Plus d'actualité