Les tops et les flops du 18 juin

Chaque jour, la rédaction de Moustique attribuera ses bons et ses mauvais points. Au diable les fiches techniques, nous, ce qui nous intéresse, c'est tout ce qui fait le match: du geste technique à la faute de... goût.

1125131

TOP

Ende des Zyklus (fin de cycle)

L'Espagne et son hypnotisante tactique de handball au pied quittent la compétition. Retour au fondamentaux et au vrai football, ce jeu qui se joue à 11 et où l'Allemagne gagne à la fin.

Victoire croate: check, mate

Après avoir presque damé le pion au Roi Brésil, l’équipe aux damiers a mis échec et mat le Cameroun. Alors que, comme 95% des équipes, la Croatie avait deux tours en défense centrale (Corluka et Lovren), Perisic, Olic et Mandzukic rendaient fous la défense adverse. Résultat: 4-0, et une première victoire. Croatia roque!  

 

FLOP

La dérive d'un continent

Un Ghana trop tendre, une Algérie sans attaque, un Cameroun sans défense, un Nigeria sans génie. La Côte d'Ivoire est bien seule pour relever le défi africain: atteindre pour la première fois les demi-finales d'une Coupe du monde.  

 
Le coup de sang de Song

Les “Lions Indomptables“ sont définitivement devenus des “Lions Ingérables“. Après l’affaire des primes non réglés et la gestion tumultueuse de l’égo d’Eto’o, le sélectionneur allemand du Cameroun, Volker Finke, pensait avoir touché le fond. C’était sans compter le naufrage contre la Croatie. Alors qu’en fin de match, Assou Ekotto donnait un coup de tête à son partenaire, Monkandjo, on en était toujours à se demander ce qui avait traversé celle d’Alex Song. Alors que le score était déjà de 1-0 en faveur des Croates, le joueur camerounais assénait un coup aussi fulgurant qu’inexplicable dans le dos de Mandzukic et offrait au web un nouveau sujet de parodie. Carte rouge logique aux accents d’héritage familial, puisque son ongle Rigobert avait lui-même été exclu deux fois en Coupe du Monde, en 1994 et en 1998. Sad Song comme chantait Lou Reed.

Sur le même sujet
Plus d'actualité