Les tops et les flops des matchs du 22 juin

Chaque jour, la rédaction de Moustique attribuera ses bons et ses mauvais points. Au diable les fiches techniques, nous, ce qui nous intéresse, c'est tout ce qui fait le match: du geste technique à la faute de... goût.

1127783

TOP

La carotte et le bâton

La carotte des Diables pour battre les Russes, c’était la qualification pour les huitièmes de finale. Mais avec leur victoire, ils héritent aussi du “bâton de Nasazzi“. Ce trophée virtuel, dont le premier détenteur était l’Uruguay de Jose Nasazzi, champion du monde en 1930, passe d’équipe en équipe chaque fois que son propriétaire est battu après 90 minutes lors d’un match officiel de la FIFA. C’est la Russie qui le détenait depuis novembre 2013… On espère maintenant que la Belgique ne le lâchera plus, son bâton.

 

Les réseaux sociaux, pour le meilleur…

“C’est la première Coupe du Monde des réseaux sociaux“, entend-on souvent, et pas seulement pour justifier le salaire d’Adrien Devyver. C’est vrai. Pour le meilleur…

# les Vine des goals, avec le but d'Origi à la 88e minute

 

 

# Les selfies royaux, avec les autoportraits du Roi Philippe qui fête la victoire au Brésil avec les Diables

# Les détournements géniaux, lorsqu'on retrouve une pointe de Gangnam Style dans lors du saut de la victoire de Marc Wilmots

# les chansons de supporters de toute beauté. "Finie la routine et toutes ces années de honte" avec une éloge à Warc Milmots version Life is Life

 

 

FLOP

Les réseaux sociaux… et pour le pire. 

Au rayon des fausses infos colportées par Twitter et cie, on recense:

# un faux doigt d’honneur (mais de vraies instructions tactiques) du Portugais Meireles

 

#  Un avion décoré de Pokémon présenté erronément comme celui de la sélection du Japon

 

 

# de faux débordements de supporters algériens en France (inventés par des membres de la droite radicale et xénophobe, via des manipulations d’images)

 

Divock Lukaku

A nouveau fantomatique contre l’arrière-garde russe, Lukaku a dû céder sa place à Origi aux alentours de la 60ème minute. Pas content, Romelu a esquissé un geste de mauvaise humeur au moment de serrer la main de Marc Wimots. Et c’est finalement son remplaçant (et concurrent direct) qui envoie la Belgique en huitièmes de finale…

 

 

 

Après le match, la reine Mathilde (dont on a pu constater l’hygiène impeccable de ses aisselles lors du goal) a retourné le couteau dans la plaie:

“- Bravo à vous, bravo, merci! (Elle hésite.) C’est quand même vous pour le goal?“

Réponse de Romelu, penaud:

“- Ah non, c’est celui-là, là-bas!“ , en pointant du doigt Origi. Une claque royale.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité