Les top 10 des films rock

Rock Forever qui sort cette semaine avec Tom Cruise est une daube. Une comédie musicale ringarde qui ne doit pas nous faire oublier que depuis cinquante ans, le rock et le cinéma font excellent ménage. Preuve par dix.

405584

[…]

1. Le fondateur: Jailhouse Rock

[…]

Après Love Me Tender et Loving You (dans lequel il joue un personnage appelé Deke Rivers…), c'est en 1957 qu'Elvis signe le film le plus intéressant de sa carrière: Jailhouse Rock (Le rock du bagne en français). Il y interprète Vince Everett, un ouvrier condamné au bagne après avoir tué un homme dans une bagarre. En prison, le gaillard va se plonger corps et âme dans la musique. A sa sortie, il deviendra une vedette, à nouveau condamnée à affronter les affres du show-business et du succès. C'est dans Le rock du bagne que se trouve la plus grande scène de la carrière cinématographique d'Elvis: la fameuse chorégraphie en prison sur le morceau-titre Jailhouse Rock. Depuis, un classique du genre.

2. Le flippant: The Wall

[…]

Alternant séquences filmées et animation, le film marquera toute une génération et son succès dépassera de loin les fans de Pink Floyd. On se souvient en effet tous du clip de Another Brick In The wall tiré du film avec les marteaux soldats et les professeurs passés au hachoir.

3. Le messianique: Tommy

Il est dans l'histoire du rock des noms méconnus qui ont pourtant changé la face des choses. Robert Stigwood en est un. Agent des Bee Gees et d'Eric Clapton, il décide à l'aube des années septante de se lancer dans le cinéma. Choix judicieux. Après avoir produit la comédie musicale Jesus Christ Superstar en 1973, il se jette corps et âme dans la production d'un film tiré de Tommy, l'opéra rock des Who sorti cinq ans plus tôt. L'histoire d'un jeune garçon sourd, muet et aveugle qui deviendra le nouveau Messie. Le film rapporte trente millions de dollars. Un succès qui pousse Stigwood à continuer sa carrière cinématographique.

[…]

4. Le déjanté: The Blues Brothers

Le monde de la musique est une source inépuisable de comédie et de drame. Les exemples sont légion: The Commitments d'Alan Parker, Presque célèbre de Cameron Crowe, Haute fidélité, Crazy Heart, Good Morning England. Mais le film culte d'entre les films cultes (pourtant vraiment pas le meilleur de la liste) n'est autre que Les Blues Brothers. Duo formé pour la célèbre émission de télévision américaine Saturday Night Live par John Belushi et Dan Aykroyd, les Blues Brothers décident très vite de s'exporter au cinéma. C'est John Landis (l'homme qui réalisera ensuite le clip de Thriller pour Michael Jackson) qui prend les commandes. Hommage au rhythm and blues noir américain, le film voit Jake et Elwood Blues tenter de retrouver les anciens membres de leur groupe pour donner un concert et ainsi, gagner la somme de 5.000 dollars qui permettrait de sauver l'orphelinat dans lequel ils ont grandi. C'est le casting de film musical le plus imposant de l'histoire. A côté de Belushi et Aykroyd, on retrouve notamment Ray Charles, Aretha Franklin, James Brown, John Lee Hooker ou même Steven Spielberg en percepteur d'impôts. Un classique.

5. Le culte: Woodstock

[…]

Woodstock est probablement le meilleur documentaire musical jamais réalisé. Au générique, on retrouve d'ailleurs un certain Martin Scorsese, à l'époque assistant réalisateur et monteur du documentaire, mais qui consacrera de nombreux films à rendre hommage à la musique rock. […]

6. Les parodiques: De Spinal Tap à Wayne's World

C'est à la fin des années septante, à travers le mouvement punk, que le rock connaît sa dernière véritable révolution. Un uppercut auquel succède le pire. Dans les années quatre-vingt, le rock quitte les stades, et les rebelles roulent en Rolls. Il y a de quoi se moquer. Faux documentaire sur un groupe de hard rock imaginaire, réalisé par Rob Reiner, This Is Spinal Tap s'y attellera en 1984. Où l'on voit le groupe aller de galère en galère, donner un concert dans un bal du troisième âge ou se perdre dans les coulisses (probablement la scène la plus hilarante du film).[…]

Wayne's World et ses scènes cultes: l'entrée dans le bar au son de Foxy Lady de Jimi Hendrix, la scène de la voiture avec Bohemian Rhapsody de Queen. Et, bien sûr, la quête du Graal symbolisé par une magnifique Fender Stratocaster. Un must.

7. Le classique: The Doors

[…]

Les ados du monde entier continuent de se pâmer devant la beauté et l'éternelle jeunesse de Jim "Val Kilmer" Morrison dans The Doors d'Oliver Stone.[…]

8. L'effrayant: Metallica: Some Kind Of Monster

Le documentaire musical est un genre à part entière. Destiné au fan pur et dur, il permet de s'introduire dans le quotidien de son groupe favori. S'il ne fallait en retenir qu'un seul, qui prouverait combien le rock'n'roll est devenu un ogre, ce serait Some Kind Of Monster (2004).

[…]

9. L'intello: Coffee And Cigarettes

Coffee And Cigarettes dans les 10 films rock à voir? Oui. Et pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'au générique de ce film de 2003 composé de plusieurs courts métrages autour du simple concept de "café et des cigarettes", on retrouve une pléiade d'artistes rock: des White Stripes à Tom Waits et Iggy Pop (pour une scène d'anthologie) en passant par RZA, la tête pensante du groupe de hip-hop Wu-Tang Clan. […]

10. Le coup de poing: 8 Mile

Si le rock a connu sa dernière révolution avec le punk, la musique ne s'est pas arrêtée en 1979. Preuve avec la révolution électronique, dont le film emblématique pourrait être Transpotting. Mais aussi le hip-hop qui a tout dévasté sur son passage. Certes, les films consacrés au mouvement ont trop souvent péché par bling-bling (Get Rich Or Die Tryin' de 50 Cent), mais il en est un à voir absolument: 8 Mile de Curtis Hanson (L.A. Confidential), très directement inspiré de la vie du rappeur Eminem avec… Eminem.

Article complet dans le Moustique du 20 juin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité