Les sorties cinéma du 27 novembre 2013

Chaque mercredi, Moustique vous propose toutes les sorties cinéma. Critiques, interviews, portraits, analyses sur plusieurs pages dans le magazine. Retrouvez en ligne toutes les bandes-annonces, les étoiles et un résumé succint.

987870

La marche [3*]

Drame

Réalisé par Nabil Ben Yadir. Avec Olivier Gourmet, Nader Boussandel, Jamel Debbouze – 120’.

En revenant avec rires et larmes sur la marche pour l’égalité et contre le racisme, qui a traversé la France en 1983, l'auteur des Barons confirme tout le bien qu'on pensait déjà de lui!

Avant l’hiver [3*]

Drame

Réalisé par Philippe Claudel. Avec Daniel Auteuil, Kristin Scott Thomas, Leïla Bekhti – 102’.

Comme d’habitude, Claudel livre une étude de mœurs à la précision chirurgicale, tantôt tendre, tantôt fiévreuse. Avec un excellent Daniel Auteuil et Kristin Scott Thomas y est impeccable en desperate housewife sûre de son charme-

Last Vegas [2*]

Comédie

Réalisé par Jon Turteltaub. Avec Michael Douglas, Robert De Niro, Morgan Freeman – 105’.

Une comédie nettement plus profonde que son résumé pourrait le faire craindre. Grâce à une brochette d’excellents acteurs au service d’une saga carte vermeil très agréable à suivre.

In Bloom [2*]

Drame

Réalisé par Nana Ekvtimishivili, Simon Groß. Avec Lika Babluani, Mariam Bokeria, Zurab Gogaladze – 102’. 

Ancré dans le réel avec une caméra à l’épaule au plus proche de ses héroïnes, le film nous fait partager les peurs, les doutes, les amours et les rêves de deux jeunes filles en marche, qui n’ont pas fini de nous trotter en tête.

The Way, Way Back [2*]

Comédie dramatique

Réalisé par Nat Faxon, Jim Rash. Avec Liam James, Steve Carell, Toni Collette – 103’. 

Avec son histoire d’ado fragile martyrisé par son affreux beau-père et qui va cristalliser toutes les tensions familiales jusqu’à se révéler à lui-même, voilà le genre de petit film indé parfaitement calibré pour concourir au Festival de Sundance. Trop même, au point d’en sentir tous les artifices. Mais la vision de Carell en sale type et d’une incroyable collection de seconds rôles plus branques les uns que les autres (dont Allison Janney, prodigieuse!) a tôt fait de nous faire oublier ce gros bémol.

Retrouvez également notre immanquable de la semaine Hunger Games

Sur le même sujet
Plus d'actualité