Les sorties cinéma du 13/5/2015

Tour d'horizon concernant cette semaine prolifique pour les sorties cinéma.

1360565

Farewell Party

Comédie dramatique [2*]

Dans la grande série "le mieux est encore d’en rire pour dédramatiser", cette comédie aigre-douce se pose en ténor du genre. Puisque c’est carrément de l’euthanasie qu’on s’esclaffe. Avec ces cinq pensionnaires d’une maison de retraite qui, ne supportant plus de voir leur ami souffrir, se décident à construire une "machine pour mourir en paix". Celle-ci conduira bien le pauvre homme à destination, c’est-à-dire dans l’au-delà. Mais les lascars vont surtout découvrir que forcer le destin peut avoir des conséquences inattendues. "J’aime aborder des sujets graves, explique la coréalisatrice du film Tal Granit. Mais en dédramatisant le propos. Car le public se montre toujours plus réceptif quand on le fait rire." Objectif presque pleinement accompli! Volontiers loufoque, ironique, absurde et incisif dans la plupart de son déroulement, ce Farewell Party pèche juste par quelques moments où l’éthique semble reprendre le dessus et où l’humour ne passe alors plus qu’en intraveineuse. Pour quelques baisses de rythme qui viennent donc parfois un peu plomber l’ensemble.

Réalisé par Sharon Maymon & Tal Granit. Avec Ilan Dar, Levana Finkelstein, Ze’ev Revah -95’.

Refugiado

Drame [2*]

Laura gît sur le sol, tuméfiée, face à son fils Matias, 8 ans. C’est la fois de trop. Par peur de représailles, elle s’enfuit du foyer conjugal vers un ailleurs meilleur. La main serrée sur celle de Matias, elle erre dans la rue à la recherche d’abris de fortune, terrorisée à l’idée d’être suivie. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs en 2014, le film de l’Argentin Diego Lerman aborde la maltraitance familiale sous l’angle original du thriller. Et nous kidnappe avec un savoir-faire jubilatoire dans sa première partie, renvoyant quelques clins d’œil au Gloria de Cassavetes ou encore à Hitchcock, en jouant sur la peur d’un ennemi invisible (on ne verra jamais le visage du mari), et renforçant notre implication de spectateur pleinement acquis à la cause de ces deux réfugiés de la vie. Le cinéaste parvient aussi à installer de la lenteur dans son récit, prenant le temps du répit. Souffle qu’il nous accorde ainsi qu’à Maria et Matias par la description contemplative et poétique de jeux innocents d’enfants dans le centre d’accueil. Dommage que d’hôtel miteux en refuge pour femmes battues, ce road-movie intime ne finisse par s’enliser et ne plus rien avoir à nous dire… jusqu’à un geste final posé par Matias, inattendu et salvateur. –

Réalisé par Diego Lerman.Avec Julieta Diaz, Sebastian Molinaro, Marta Lubos- 93’. 

Un peu, beaucoup, aveuglément

Comédie [1*]

Lui (Clovis Cornillac) est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence absolu. Elle (craquante Mélanie Bernier) est pianiste accomplie et n’arrive pas à vivre sans musique. Ils sont voisins et vont devoir cohabiter, au prix de gigantesques efforts. Avec, entre eux, une cloison qui laisse surtout passer le bruit, les prises de tête, les bons sentiments et la guimauve… Le tout réalisé par l'acteur Clovis Cornillac qui passe pour la première fois derrière la caméra. Malheureusement, proprette et bien pliée comme il faut, cette romance aux fils scénaristiques épais comme les câbles du Titanic tient plus de l’élevage en batterie que de la pièce unique. Bref, Un peu, beaucoup… banalement

Réalisé par Clovis Cornillac. Avec Clovis Cornillac, Mélanie Bernier, Lilou Fogli -90’.

Mad Max: Fury Road

Action

Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Mais il finit tout de même par se retrouver enrôlé dans une bande parcourant le désert à bord d’un véhicule militaire piloté par l’Impératrice Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortal Joe. Celui-ci s’est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles. Et bardaf, c'est l'embardée!

Voir la critique: https://www.moustique.be/culture/cinema/334093/mad-max-fury-road-deux-heures-daction-pied-au-plancher

Réalisé par George Miller. Avec Tom Hardy, Charlize Theron, Zoë Kravitz – 120’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité