Les serments déchirés entre Nicolas Bedos et Valérie Trierweiler

Pour la première de "Un soir à la Tour Eiffel", Alessandra Sublet et Nicolas Bedos ont mené le public en bateau en inventant un livre contant la relation entre l'humoriste et l'ex-Dame de France. Buzz assuré mais bonne idée?

1195935

Pour sa première livraison de sa nouvelle émission "Un soir à la Tour Eiffel", Alessandra Sublet aura fait parler d'elle grâce à la complicité de l'humoriste-polémiste Nicolas Bedos.

Recevant le trublion français très silencieux en cette rentrée 2014, elle a abordé le livre "Les Serments Déchirés" relatant la relation adultérienne entre "le fils de Guy" et "l'ex-femme de François". Détails croustillants, anecdotes larmoyantes, ton dans la confidence, tout le pathos nécessaire y était.

Mais c'était un canular pour dénoncer, nous citons, "la peoplelisation de la politique, ce mélange entre le privé et le public, le glauque et l'intime".

Et Nicolas Bedos de conclure qu'il n'a jamais eu de relation avec Valérie Trierweiler, tout simplement parce que, "ce n'est pas son genre de femme".

Mais en jouant le jeu du canular, l'émission n'a-t-elle pas pris en otage ses téléspectateurs en leur imposant une "LeGorafisation" du divertissement? Sans y mettre le moindre signal.

Si les réseaux sociaux ont vite détecté le côté "farce" de l'interview, la politicienne française Christine Boutin, elle, n'y a vu que du feu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité